Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Comment le chef de guerre a été cueilli Plus de trois semaines après : La vérité sur l'arrestation d'Amadé Ouérémi

Ce ne fut pas une arrestation en douceur. Amadé Ouérémi ne s'est pas rendu aux soldats qui sont allés l'arrêter, sans difficulté, comme l'ont laissé croire les différents comptes rendus sur les événements du 18 mai dernier dans la forêt du Mont Péko.


Comment le chef de guerre a été cueilli Plus de trois semaines après : La vérité sur l'arrestation d'Amadé Ouérémi
Les premières images présentent en effet un Ouérémi, assis à même le sol, entouré de militaires qui sont en train de le manœuvrer. Les secondes images le présentent ensuite, plutôt relaxe, vêtu d'une chemise rouge et d'un pantalon noir, sortant des locaux de la gendarmerie de Duekoué.

L'ex-seigneur du Mont Péko peut même adresser des salutations, avant d'embarquer dans le véhicule qui le conduira à l'hélicoptère devant le transférer à Abidjan. Mais avant d'arriver à cette étape qui marque véritablement la fin du règne du chef de guerre, où il a l'allure d'un passager ordinaire se préparant pour un voyage tranquille, Amadé Ouérémi a passé un mauvais quart d'heure avec les militaires sur le lieu de son arrestation.

Une vidéo postée sur les réseaux sociaux et que nous avons pu visionner, présente Ouérémi dans une situation qu'il n'avait certainement pas prévue dans sa collaboration avec les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI). On y voit des éléments des FRCI, chauffés à blanc, qui ont pris position, face à une sorte de préau de fortune.

Sous ce préau se trouve justement Amadé Ouérémi, entouré de quelques personnes, dont d'un vieillard vêtu d'un boubou vert, avec une écharpe bleue autour du cou. Certainement un notable de sa communauté, qui converse avec Amadé dans le but de le convaincre de se rendre. Les militaires eux, plus impatients, lui intiment l'ordre de sortir.

Amadé Ouérémi est quelque peu hésitant, comme pris dans un dilemme. Mais le supplétif FRCI sait que les carottes sont cuites. Il est vêtu d'un blouson de couleur bleue, avec un tee-shirt de même couleur, et d'un pantalon en pagne. Le torse bombé par ses nombreuses amulettes, un foulard cernant la tête, Amadé sait que la fin de son long règne dans le Mont Péko a sonné. Il consent à suivre les militaires. Ceux-ci investissent en grand nombre le préau et projettent le chef de guerre dehors.

Une fois sur l'espace libre, Amadé est happé par les soldats, qui le conduisent au véhicule de type 4X4 de couleur bleue, stationnée à quelques mètres. Il s'ensuit alors une bagarre entre les éléments des FRCI et le chef de guerre, sous l'oeil impuissant de ses compatriotes. Un de ses fidèles compagnons, un solide gaillard, tente de s'opposer à l'embarquement de son patron. Mais il est pris à partie et sérieusement bastonné par les soldats, visiblement remontés.
Lire la suite
Vendredi 14 Juin 2013
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2130 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1922 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 884 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


L’hypocrisie Des Panafricons Sur L’esclavage Des Noirs En Libye: Certains africains, en particulier camerounais, so… https://t.co/s6p3GrAztb

Facebook

Partager ce site