Connectez-vous S'inscrire

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ON VA OÙ ? - BLOCO - PLAYLIST

23/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

COURS D'HISTOIRE - CHAPITRE 2 - BLOCO

23/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Commémoration du 11 avril 2011 à Paris, demain Apollos Dan Thé (Cpad) : “Nous voulons placer le problème ivoirien dans le débat électoral français ”

Le comité de pilotage des actions de la diaspora (Cpad), structure rassemblant l’essentiel des organisations patriotiques ivoiriennes présentes dans 14 pays européens, organise ce samedi 14 avril 2012 à Paris, une marche commémorative du 11 avril 2011. Apollos Dan Thé, l’un des porte-paroles du Cpad explique tout.


Commémoration du 11 avril 2011 à Paris, demain Apollos Dan Thé (Cpad) : “Nous voulons placer le problème ivoirien dans le débat électoral français ”
Notre Voie : Quel sera la particularité de votre rassemblement du samedi 14 avril prochain ?

Apollos Dan Thé : La marche du 14 avril qui aura lieu à Paris a plusieurs objectifs, le plus important est celui de dire à Sarkozy que les ivoiriens n’oublierons jamais qu’il a tenté d’assassiner, le 11 avril 2011, le Président Gbagbo, le père de la démocratie en Côte d’Ivoire. Ce jour-là, après plusieurs jours d’intenses bombardements de la résidence du Président de la République de Cote d’Ivoire, les forces françaises sont allées arrêter Laurent Gbagbo et son épouse pour les remettre aux forces rebelles, en violation du droit international. Même la fameuse résolution 1975 de l’Onu dont ils se sont prévalus pour leur sale besogne ne leur donnait en aucun cas l’autorisation de bombarder la résidence officielle du Chef de l’Etat, encore mois de l’arrêter. Nous, ivoiriens de la diaspora, sommes toujours debout pour dénoncer le coup d’Etat de Sarkozy en Cote d’Ivoire et exiger la libération du Président Gbagbo. Le rassemblement du 14 avril à Paris intervient à quelques semaines de l’élection présidentielle en France et donc nous voulons placer le problème de la Côte d’ivoire dans le débat électoral français pour que les citoyens français qui ont été trompés et surtout les français d’origine africaine puissent sanctionner Sarkozy et la droite française pour leurs crimes en Cote d’Ivoire et en l’Afrique.

N.V. : Qu’attendez-vous des Ivoiriens, Africains et Européens qui feront le déplacement ?

A.D.T : Qu’ils viennent massivement avec leurs banderoles et pancartes exprimer leur indignation face au coup d’Etat perpétré par Sarkozy en Côte d’Ivoire et démontrer notre indéfectible attachement au Président Gbagbo injustement emprisonné alors que ceux qui tuent les ivoiriens depuis 2002 continuent de narguer leurs victimes. Ce sera un passage en revue des troupes avant la méga-mobilisation du 18 juin à la Haye.

N.V. : Comment avez-vous vécu en Europe, les événements du 11 avril 2011 survenus en Côte d’Ivoire ?

A.D.T : C’était une douleur indescriptible de voir notre mère-patrie violée par des gens dont la méchanceté est incommensurable. Vous parlez du 11 avril en référence à l’arrestation du Président Gbagbo, mais si on remonte, quelques jours avant, il y a eu les 800 morts de Duekoué, massacrés tout simplement parce qu’ils sont Wê par les forces rebelles et bien d’autres tueries un peu partout en Côte d’Ivoire. Pour nous qui vivons hors du pays, c’était encore plus écœurant de voir toute la manipulation des médias internationaux qui travestissaient les faits au point où les victimes étaient présentées comme les bourreaux. Partout, les ivoiriens se sont organisés pour apporter une réplique aux mensonges distillés par les médias internationaux aux ordres. Cela à travers des manifestations de rue, marches et sit-in, mais aussi par des rencontres de lobbying.

N.V. : Comment est perçu, aujourd’hui, le régime Ouattara en Europe après 1 an d’exercice du pouvoir en Côte d’Ivoire ?

A.D.T : Disons le tout net, ce régime a totalement perdu la cote auprès de plusieurs cercles européens. En réalité, seul Sarkozy est encore le seul gage de ce régime tyrannique qui a fini par se faire découvrir au fil du temps et à l’épreuve du pouvoir en un an seulement. En plus du piètre bilan économique, désormais c’est un régime qui s’identifie par le non respect des Droits de l’Homme, l’impunité et surtout la justice à géométrie variable.
Au début, c’était très difficile de trouver des oreilles attentives à ce que nous disions, mais le triste bilan du pouvoir en place en matière de justice, d’équité et de démocratie a fini par convaincre de nombreux européens qui ont alors compris qu’ils ont été manipulés par Sarkozy et Obama. L’Union Européenne et les Etats-Unis exigent au régime Ouattara, le rétablissement du dialogue politique avec l’opposition. Ce qui veut clairement dire qu’ils ont perdu toute confiance en la capacité de ce régime à gérer la Côte d’Ivoire. La lutte des ivoiriens est citée en exemple avec fierté par d’autres africains. Les Maliens sont les derniers qui viennent de comprendre que Ouattara n’est qu’un agent de l’impérialisme français qui les a utilisés. Et ils prennent des conseils auprès de nous pour voir comment ils doivent s’organiser pour mener la lutte.

Entretien réalisé par Didier Depry in Notre Voie
didierdepri@yahoo.fr
Samedi 14 Avril 2012
Lu 363 fois
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Économie | Afrique - Monde | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




ladepechedabidjan : ON VA OÙ ? - BLOCO - PLAYLIST https://t.co/vIMh6GGhQt https://t.co/dkbKnXi5yl
Lundi 23 Octobre - 22:01
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Opération " Epervier ": Deux dealers internationaux appréhendés, le père qui opérait avec son...… https://t.co/XmQY3fnXhd
Lundi 23 Octobre - 21:31
ladepechedabidjan : J'ai ajouté une vidéo à une playlist @YouTube - IMAN PRODUCTION - TOUT LE SHOW-BIZ https://t.co/3rkVBxVFg0
Lundi 23 Octobre - 17:04
ladepechedabidjan : J'ai ajouté une vidéo à une playlist @YouTube - BLOCO - AMOUR EST DEBOUT https://t.co/wnu0gGWckN
Lundi 23 Octobre - 17:04

Facebook

Partager ce site