Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Charles Blé Goudé répond : « Je n’ai fait aucun deal avec le pouvoir d’Abidjan » - Audition du président du COJEP: Blé Goudé cuisiné pendant 6h, hier


Charles Blé Goudé répond : « Je n’ai fait aucun deal avec le pouvoir d’Abidjan » - Audition du président du COJEP: Blé Goudé cuisiné pendant 6h, hier
Le chef de l’ex-galaxie patriotique était hier devant la doyenne des juges d’instruction pour répondre des nombreuses accusations portées contre lui.
Charles Blé Goudé s’est finalement prononcé sur les conditions de son retour au pays. La tâche est revenu au porte-parole de son conseil d’avocats, Me N’Dri Claver de livrer les détails et de l’extradition de son client, tel qu’il le leur a confié lui-même : « Il a tenu à dire à ses détracteurs qu’il est mal à propos en ce qui le concerne qu’on parle d’un quelconque deal sur sa venue en Côte d’Ivoire.
Il a été appréhendé sans son avis et il a été conduit en Côte d’Ivoire. Il tient à ce que l’opinion publique le sache », a soutenu Me N’Dri Claver. Avant cette réaction du « général de la rue » à tous ceux qui l’accusent d’avoir passer un deal avec le pouvoir, le leader des jeunes pro-Gbagbo est arrivé, sous grande escorte policière, au cabinet de la doyenne des juges d’instruction, Delphine Makoueni, à 9h00.
Directement, il a été conduit au cabinet du juge où il a passé un quart d’heure avant de rejoindre le poste de police du tribunal. Le « petit » de Laurent Gbagbo est toujours vêtu des mêmes habits qu’il a portés à la télévision. Il n’était pas menotté cette fois. D’une démarche assurée, l’air souriant, Blé Goudé a rejoint le poste de police. Ses avocats ayant plaidé et obtenu l’autorisation d’un entretien avec leur client avant l’audition.
A 9h25, alors que Blé Goudé est en entretien avec ses défenseurs, du fourgon de la Maca descend l’ancien secrétaire général du Fpi, Akoun Laurent qui le rejoint au violon du poste de police. Après une 1h30 d’entretien avec ses avocats, le leader de l’ancienne galaxie patriotique retourne devant le juge d’instruction. Cette fois-ci en chemise bleu marine à manches courtes. Le « génie de kpo » lève la main droite pour saluer ses partisans venus le soutenir.
Ils scandent des « Prési ! ». Blé Goudé leur lance un sourire avant de disparaitre pour l’audition. A 17h10 pour que le prévenu après son passage devant le juge a été embarqué pour son lieu de détention.

Sam-Wakouboué in L'expression

Charles Blé Goudé répond : « Je n’ai fait aucun deal avec le pouvoir d’Abidjan » - Audition du président du COJEP: Blé Goudé cuisiné pendant 6h, hier
Audition du président du COJEP: Blé Goudé cuisiné pendant 6h, hier
Ses partisans vidés du tribunal .Ce qui s'est passé au palais de Justice


L'ex-leader de la galaxie patriotique, Charles Blé Goudé, a été auditionné pour la deuxième fois par un juge d'instruction, hier mercredi 30 janvier, au palais de Justice au Plateau pendant près de 6h.

C'est à 8h55 qu'il s'est présenté au tribunal, menotté dans le dos et encadré par des éléments de l'unité d'élite de la police ivoirienne. Sitôt descendu du véhicule qui le conduisait, ses menottes lui ont été retirées et il a été rapidement introduit dans le bureau du juge d'instruction. 15 mn plus tard, soit à 9h10, il en ressort, toujours sous bonne garde et sans menotte, pour le poste de police du tribunal. Il est cette fois bien visible des occupants du tribunal.

Le dernier ministre de l'Emploi de l'ex-chef d'Etat, Laurent Gbagbo, arbore toujours la tenue avec laquelle il a été appréhendé au Ghana et conduit en Côte d'Ivoire. Une tunique jaune orangée. Il y reste pendant un long moment avant que son épouse le rejoigne, après un coup de fil d'un avocat, en compagnie d'Angéline Kili, une ex-détenue dans le cadre des détournements dans la filière café-cacao. Sa présence en ces lieux n'est pas fortuite puisqu'à quelques encablures du poste de police, se tient le procès des ex-barons de la filière café-cacao.

L'épouse de Blé Goudé le rejoint. A 10h 38, celui que ses partisans appellent ''Général de la rue'', refait son apparition, quelque peu métamorphosé. Cette fois, il a troqué sa tunique jaune orangée contre une chemise de couleur bleu-ciel. Il affiche bonne mine. Dès qu'ils l'aperçoivent, ses partisans qui, entre-temps se sont regroupés au palais de Justice, ont du mal à contenir leur émotion. ''Président'', ''Gbapê'', ''l'enfant terrible'', sont des cris de joie qu'ils ne cessaient de scander.

Encouragé par cette explosion de joie, Blé Goudé lève sa main droite en signe de salutation. Ce qui gonfle le moral de ses partisans, qui redoublent de cris de joie. Ce fut le dernier geste qu'il leur a adressé jusqu'à la fin de son audition, à 17h. Agacé par la présence des partisans du détenu, et surtout de leurs cris en ces lieux, le Procureur général ordonne aux policiers, déployés en grand nombre, de vider le tribunal de son monde. Ce qui fut fait. Tout le monde, y compris ceux qui avaient d'autres affaires à régler, est mis dehors.

Le portail du tribunal est fermé et les entrées commencent à être filtrées. Débute pour les journalistes, une si longue attente. Introduit à nouveau chez le juge d'instruction à 10h38, Blé Goudé y reste pendant près de 6h. Nombreux sont ses partisans qui, découragés par la longue attente, quittent les lieux, quand une poignée d'inconditionnels, au langage parfois virulent contre le pouvoir en place, reste.

D'autres encore, vaincus par la fatigue, s'affaissent et s'assoupissent sur des bancs en béton dans le hall du tribunal de première instance et de la Cour d'appel. Quand à 17h, l'ex-leader de la galaxie patriotique doit quitter le juge d'instruction, les policiers sont en branle. A nouveau, le tribunal est vidé de son monde. Personne n'est autorisé à roder dans la cour du palais de Justice et même sur le parking, devant le tribunal. Les policiers invitent tout le monde à reculer jusque sur la pelouse. C'est ce temps qu'ont choisi les éléments de l'unité spéciale de la police ivoirienne pour ''disparaître'' avec Blé Goudé. Où l'emmènent-ils ? Impossible, pour l'instant, de le savoir, tant l'endroit où celui-ci séjourne depuis son extradition au pays, reste un mystère.



Y.DOUMBIA in LInter

Palais de justice, traque des pro Gbagbo : Blé Goudé entendu pendant plus de 6h
Arrêté le 17 janvier 2013 puis extradé le lendemain en Côte d’Ivoire, Charles Blé Goudé, le leader des jeunes Patriotes a été étendu hier mercredi 30 janvier au parquet du Plateau, par la doyenne des juges d’instruction, Delphine Cissé Makouéni. Durant plus de 6h d’horloge, (10h 44mn à 17h 00), le président du Cojep a répondu aux questions de la justice ivoirienne qui voulait en savoir davantage sur les faits qui lui sont reprochés. Dans le palais de justice placé sous haute surveillance policière, le premier jour de l’interrogatoire sur le fond de «L’affaire Blé Goudé», a été plus long que les Ivoiriens l’espéraient. Au terme d’une série de questions, les avocats du président du Cojep sont sortis du palais de justice très amers. Ainsi pour Me N’Dri Claver, Blé Goudé fait l’objet d’une torture morale. Au mépris des règles qui régissent un Etat de droit. «Il y a une entorse à la loi. Quand un client est placé sous mandat de dépôt, il doit être conduit dans une maison d’arrêt. Ce qui n’est pas le cas pour Blé Goudé», laisse entendre Me N’Dri Claver avant d’enfoncer le clou, «Blé Goudé nous a confié qu’il subit une torture morale». Une torture dont les conséquences ont été soulevées durant l’audition. A en croire le Conseil judiciaire de Blé Goudé, leur client n’a pu répondre aux questions de fond que la juge lui a posées. Ce, en dépit de l’insistance. «Blé Goudé ne peut localiser son lieu de détention. Charles Blé Goudé ne peut pas dire où il est détenu, ni se localiser géographiquement», rapporte le Conseil qui assure que selon le leader des jeunes patriotes, «il n’a existé aucun deal entre lui et le régime Ouattara». «Pour Blé Goudé il est mal à propos de parler de deal. Il n’en était rien. Il a été appréhendé au Ghana et conduit sans aucune forme de procédure en Côte d’Ivoire», martèle son Conseil. Autant de mise au point qui fait dire à un autre avocat de Blé Goudé, Me Gohi-Bi Raoul, que leur équipe travaille dans des conditions difficiles, alors que l’on parle d’un Etat de droit. «L’horizon dans cette affaire, s’assombrit», conclu-t-il en présence des partisans de Blé Goudé, remontés contre le régime Ouattara qui en veut aux proches de Laurent Gbagbo. Une méthode qui semble ne pas produire les résultats escomptés. Vu qu’avant son rendez-vous avec la juge d’instruction, Blé Goudé a levé la main pour saluer la mobilisation de ses partisans au nombre desquels, Blé Sépé, le vice président du Cojep. «Nous plaçons notre espoir en Dieu. Il faut passer par cette épreuve pour que le combat aboutisse», affirme Blé Sépé. Au même lieu, un peu plutôt, dans la matinée, le procès en appel de Laurent Akoun s’est déroulé dans la petite salle de la Cour d’appel du Plateau. Au terme d’une longue plaidoirie de l’avocat, Me Dako Toussaint, la Cour a préféré renvoyer le délibéré au 13 février prochain. Notons que la Défense de Laurent Akoun plaide pour une relaxe de son client, ou au mieux des cas, faire une remise de la peine complémentaire qui fait interdiction d’activité politique au Sg par intérim du Fpi. En somme, l’on conclut aisément que la traque des pro-Gbagbo reste une obsession pour le pouvoir Ouattara.
La presse chassée du Palais
Les journalistes envoyés pour la couverture de «L’affaire Blé Goudé» ont eu du mal à faire leur travail, hier. Ils ont été chassés par la Police sur ordre du procureur de la République, du Palais de justice. Durant plus de six heures, ils ont suivi le procès sur le soleil. Malgré leur instance et supplications, les agents sont restés intransigeants. «Vous voulez que notre patron nous envoie au trou ?», se sont-ils confondus en explications.

Toussaint N’Gotta in Le Temps

Jeudi 31 Janvier 2013
Lu 415 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1151 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1736 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2142 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1371 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 624 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 689 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : ENTRETIEN AVEC FRANÇOIS MBUKU KASA (OPPOSANT CONGOLAIS EN EXIL) https://t.co/etQ47E03kZ https://t.co/8swaDSKzUL
Vendredi 2 Décembre - 17:30
ladepechedabidjan : En Gambie, défaite historique du président autocrate Yahya Jammeh: Après une nuit très... https://t.co/pgy3gVLoGJ https://t.co/a1DLDRlz8t
Vendredi 2 Décembre - 17:10
ladepechedabidjan : Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière: Le sculpteur Ousmane Sow,... https://t.co/C00anW6gBO https://t.co/Rj0opm6qdw
Vendredi 2 Décembre - 16:25
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Sommée à comparaître, Simone Gbagbo répond à la Cour : Comment... https://t.co/kYZX36vrab https://t.co/x73rKqJU2M
Vendredi 2 Décembre - 10:02

Facebook

Partager ce site