Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Cameroun,Projection de «Laurent Gbagbo: despote ou anti-néocolonialiste…Le verbe et le sang» Voici le discours qui a été interdit par la police


Cameroun,Projection de «Laurent Gbagbo: despote ou anti-néocolonialiste…Le verbe et le sang» Voici le discours qui a été interdit par la police
Le documentaire que j’ai eu l’honneur d’écrire et de réaliser qui vous sera projeté dans un instant, revisite les dix années de règne de Laurent Gbagbo. Le film interroge l’anti-néocolonialisme de Laurent Gbagbo et démontre, par des preuves, que sur ce terrain, l'ex-président ivoirien est resté dans les discours. Du reste, aucun fait politique probant, ne permet d’affirmer que M. Gbagbo a été un vrai résistant au néocolonialisme.

Dans le Cameroun qui a connu une sanglante guerre d’indépendance, durant laquelle l’armée coloniale française a commis des crimes contre l’humanité, notamment en incendiant des villages entiers, la sympathie affichée par une grande partie de l'opinion au Cameroun pour Laurent Gbagbo était fondée sur le fait que, à la tête de la Cote d'Ivoire, il était perçu comme une exception, dans un environnement où la majorité des dirigeants des ex-colonies françaises, se comportent très souvent comme de simples préfets de la France.

En réalité, en feignant une posture anti-française de façade, Laurent Gbagbo a simplement bluffé le peuple Camerounais et une grande partie de l'opinion africaine avec ; des peuples assoiffés d’une indépendance concrète du Continent. Pendant ses années de pouvoir, non seulement il n’a pris aucun acte fort qui aurait permis d’affirmer la volonté de rupture de son régime d'avec la France, comme la sortie de la zone Franc ou encore la fermeture de la base militaire française à Abidjan ; mais bien au contraire, il a offert aux groupes français Bouygues et Bolloré leurs contrats d'affaires les plus juteux jamais obtenus en Côte d’Ivoire.

Les changements de nom du pays ou de villes sont d’autres actes symboliques forts ; des faits concrets qui permettent de définir ou d’identifier les vrais anticolonialistes ou anti-néocolonialistes. Thomas Sankara a changé Haute-Volta, nom purement colonial, en Burkina Faso et Kwame Nkrumah a remplacé Gold Coast par Ghana. Même le pourtant très bon ami des anciennes puissances tutélaires, Ahmadou Ahidjo –pour ne pas le nommer- s’est débarrassé du trop embarrassant Victoria, depuis devenu Limbé. Mais durant le règne de celui qui s’est fait passer pour l’un des plus engagés des résistants de l’histoire contemporaine de l’Afrique, l’on n’a rien touché du nom Côte d’Ivoire, tout comme il existe toujours une ville ivoirienne nommée Bingerville, en souvenir de Louis-Gustave Binger- gouverneur Français de l’époque coloniale. Drôle de contradiction, vous conviendriez avec moi.

Le film de 2X52mn que vous allez visionner dévoile - à travers les témoignages des acteurs et les déclarations de l’ancien président ivoirien lui-même - comment Laurent Gbagbo, populiste et démagogue à souhait, a exacerbé les tensions communautaires dans son pays ; renforcé l’exclusion des populations du nord de la Côte d’Ivoire ; instrumentalisé la religion, nourrit le sentiment xénophobe naissant ; chatouillé les instincts et les réflexes anti-occidentaux d'une partie de son peuple et d'autres africains. L’on était malgré tout disposé à excuser de Laurent Gbagbo, massacres et autres graves violations des Droits de l’Homme, dès lors qu’on le percevait comme résistant aux injonctions réelles ou supposées d’un Occident forcément dominateur, et voué aux gémonies par les peuples anciennement colonisés.

Mon documentaire questionne aussi le panafricanisme de Laurent Gbagbo et je constate avec regret que des milliers de ressortissants de pays africains ont été tués par des forces sous le contrôle de l’ancien Chef de l’Etat ivoirien. Par ailleurs, il n’existe aucun acte législatif, sous Laurent Gbagbo, qui permettrait de soutenir la thèse selon laquelle l’Afrique et l’unité africaine ont été des préoccupations pour lui. Sur ce plan, sa politique est aux antipodes de celle de vrais panafricanistes, comme le Ghanéen Kwame Nkrumah ou son homologue du Mali, Modibo Keita, qui ont osé inscrire dans les constitutions de leurs pays, des dispositions les autorisant à renoncer à la souveraineté de leurs Etats au profit d'un Etat unitaire d'Afrique.

En conclusion d’un travail fouillé ; de 12 mois de reportages et d’interviews ; et après avoir visionné plus de 300 heures d’archives vidéo et conduit plus de 250 heures d’interviews avec d’éminentes personnalités, des chefs de milices et des victimes et proches de victimes, je constate que Laurent Gbagbo n’a été qu’un illusionniste et un prestidigitateur. Rien de tout ce qu’on semblait voir ou percevoir à travers ses discours n’était réel. Et les Camerounais de même que les autres peuples d’Afrique qui ont cru à son discours, devraient lui demander des comptes.

Je voudrais ici remercier l’excellente équipe de techniciens qui m’a accompagné depuis la phase des recherches jusqu’à la post-production, en passant par le tournage en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Sénégal et en France. Je veux dire un grand Bravo ! à tous ces Camerounais, Ivoiriens, Burkinabès, Maliens, Belges et Français.

Mesdames, Mesdemoiselles, Honorables invités, permettez que j’explique le pourquoi de ce film. J’ai fait ce film parce qu’en tant que journaliste et donc dans mon rôle de sentinelle, il était important de dévoiler le gros mensonge et la monstrueuse escroquerie qu’a été Laurent Gbagbo. Ce monsieur est plus populaire au Cameroun que dans son propre pays, puisqu’ici chez nous il recrute autant dans l’opposition que dans les rangs des militants et sympathisants du pouvoir, alors qu’en Côte d’Ivoire ce n’est qu’une partie de ses concitoyens qui s’identifient à lui. L’imposture Gbagbo a beaucoup prospéré au Cameroun et parfois même grâce au Cameroun, et ce n’est que justice, que l’action qui fait tomber le masque vienne du Cameroun et d’un Camerounais ; je dirais même plutôt d’un citoyen Africain originaire du Cameroun, puisque panafricanisme je suis, et je rêve chaque instant du jour où je pourrais déchirer ma carte d’identité camerounaise, et exhiber mon passeport Africain.

Pour terminer, mon film est aussi une mise en garde à tous les marchands d’illusions comme Laurent Gbagbo, qui devraient savoir, que quel que soit le bel habillage du mensonge qu’on peut servir aux Camerounais, il se trouvera toujours quelques hommes et femmes, dans ce pays des grands hommes, pour dévoiler la supercherie.

Bonne projection.

Je vous remercie.

Douala, 11 Janvier 2014
Saïd Mbombo Penda

Source : Camer.be : La rédaction
Mardi 14 Janvier 2014
Lu 333 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1180 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1774 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2153 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1390 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 636 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : PROCÈS GBAGBO - BLÉ GOUDÉ : Le témoin nie l'existence d'un massacre d'Ebriés à Anankoua... https://t.co/i0lWaEuTjr https://t.co/dVnSw9l0Vm
Jeudi 8 Décembre - 10:52
ladepechedabidjan : Législatives ivoiriennes : La Commission électorale publie une "liste définitive" de... https://t.co/eMJXladLPn https://t.co/F4WMvUvoz0
Jeudi 8 Décembre - 10:42
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - 25e anniversaire de l’UNJCI : 15 journalistes distingués dans l’ordre du... https://t.co/kYve8SiJSl https://t.co/45g4qQlmeD
Jeudi 8 Décembre - 10:26
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Décès à Abidjan de la célèbre actrice et comédienne ivoirienne Marie... https://t.co/71uZxinjol https://t.co/nJL0DpbHSM
Jeudi 8 Décembre - 10:05

Facebook

Partager ce site