Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

CÔTE D'IVOIRE - Nouvelle constitution : le Front du refus et la Coalition du Non annoncent une ‘’marche nationale’’ vendredi


Le Front du refus et la Coalition du Non, plate-forme de l'opposition, a mobilisé, mercredi, ses militants pour qu'il n'y ait ''ni urnes, ni bulletins, ni électeurs, ni vote'', en Côte d'Ivoire, le 30 octobre, jour du référendum constitutionnel, annonçant une ‘’marche nationale’’ pour le vendredi.

C'est la place Laurent Gbagbo à Port-Bouët (Commune située au Sud d’Abidjan) qui a servi de cadre au meeting de mobilisation de cette plate-forme de l'opposition où les leaders se sont succédés sur le pupitre pour dénoncer ''la Constitution dangereuse, empoisonnée, anti-démocratique, dictatoriale imposée par Alassane Ouattara''.

Pour le député de Bonoua, Gnagbo Kacou, il faut se ''mobiliser pour que le pays revienne à la Côte d'Ivoire, car cette Constitution votée nous enlèvera notre souveraineté''. Ce qui a fait dire à Abou Cissé (société civile), que " cette bataille n'est pas une bataille du Sud contre le Nord. Alassane veut choisir son héritier par ce projet de Constitution''.

'' La Constitution que Ouattara veut nous imposer est comme un maquis de repas empoisonnés que vous devez empêcher les Ivoiriens à consommer dimanche'', a imagé l'ex-ministre Anaky Kobena selon qui ''vous savez ce que vous avez à faire pour ne pas que vos amis, parents et connaissances d'en face n'aillent pas à ces repas empoisonnés''.

Pr Mamadou Koulibaly a expliqué les ''dangers'' que renferme, selon lui, le texte constitutionnel avant de lancer aux militants. '' Faites en sorte que nulle part, en Côte d'Ivoire, il n'y aura ni urnes, ni bulletins, ni électeurs, ni vote le dimanche''.

Selon M. Koulibaly, quand ''une autorité viole les règles du jeu, viole la Constitution, ne respecte pas le peuple, il n'y a pas de raison que le peuple respecte ses décisions car il n'est pas digne de confiance '', a-t-il dit, faisant allusion à Alassane Ouattara.

Le député de la commune hôte, Bertin Konan Kouadio dit KKB, a pour sa part, lancé ''l'Appel de Port -Bouët'' aux militants du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), son parti politique pour ''bloquer le processus de référendum''.

''On ne peut pas reprocher à l'actuelle constitution votée à plus de 80% par les Ivoiriens de nous diviser et venir nous imposer une constitution qui nous arrache nos terres, notre âme pour faire plaisir à un seul individu. Nous ne l'accepterons pas. C'est pourquoi il faut se mobiliser pour faire barrage au projet de Ouattara '', a-t-il indiqué.

Pour Danièle Boni Claverie ''la méthode choisie par M. Ouattara est mauvaise’’ et ‘’sa Constitution rétrograde qui efface toutes les avancées démocratiques doit être retirée'', a admis la porte-parole du Front de refus qui a annoncé une ''marche nationale'', le vendredi.

''La Constitution est une affaire du peuple, un débat de société et non une affaire politique où on tourne le dos au peuple pour le rédiger pour la lui imposer'', a déploré Abou Drahamane Sangaré.

Le projet de la nouvelle constitution qui sera soumis à référendum le 30 octobre prochain prend notamment en compte la création d’un poste de vice-président de la République, d’un Sénat mais également constitutionnalise la Chambre des rois et chefs traditionnels de même que l’école obligatoire pour tous. L’opposition politique est opposée à ce nouveau texte.

APA
Jeudi 27 Octobre 2016
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2129 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1921 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 882 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


OUATTARA ET WADE, DEUX PRÉSIDENTS ATYPIQUES: Alassane Ouattara et Abdoulaye Wade (photo) sont deux chefs d’État aty… https://t.co/TvSUQ5jASe

Facebook

Partager ce site