Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

CÔTE D'IVOIRE - Agro-business : l’intervention du gouvernement vise à ‘’protéger’’ les populations ivoiriennes (Ministre)


L’intervention du gouvernement dans l’affaire ‘’agro-business’’ vise à ‘’protéger’’ les populations ivoiriennes, mais également à ‘’faire en sorte que ces activités se déroulent de la meilleure des façons’’, a estimé, mercredi, le porte-parole du gouvernement Bruno Nabagné Koné, également ministre de la communication, de l’économie numérique et de la Poste.

’S’agissant de la situation des sociétés d’agro-business, ce qui est important à retenir est la volonté du gouvernement de protéger les populations ivoiriennes. Il n’y a pas d’autres objectifs derrière les mesures qui sont prises par le gouvernement. Il s’agit de faire en sorte que ces activités se déroulent de la meilleure des façons’’, a expliqué M. Koné au cours d’une conférence de presse à l’issue d’un Conseil de ministre présidé par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara.
« C’est nous-mêmes qui demandons aux populations de produire davantage de vivriers. Donc produire davantage de vivriers est bon pour notre pays, que les ivoiriens se mettent à faire de la production intensive de gombo, de tomate, de concombre c’est bon et c’est à encourager. Mais il faut éviter de le faire dans des conditions qui peuvent demain être dramatiques (…) Nous avons expliqué le système qui est en place »a-t-il poursuit.
Sur la base des études qui ont été faites à ce jour, et rien ne permettant pas de confirmer que tous les souscripteurs auront le retour sur investissement qui leur a été promis, explique le ministre Koné, le gouvernement décide de mettre en place des mesures qui sont conservatrices, des mesures de prudence pour éviter que la situation et s’aggrave et pour faire en sorte que les ressources qui sont là soient sécurisées.
‘’Le gouvernement continuera d’encourager tout ce qui est production si tout cela se fait dans des conditions qui sont sécurisées, si tout cela se fait avec des financements propres des promoteurs nous n’avons pas de problème’’, a-t-il précisé.
Selon lui, la seule difficulté qui a été évoquée ici, c’est le fait qu’ils aient fait appel à l’épargne publique et que les ivoiriens massivement, en des dizaines de milliers aillent remettre de l’argent à des structures qui ne sont pas habilitées officiellement en Côte d’Ivoire à traiter ce type d’activité.
« Les structures habilitées à faire ces types d’activités sont les banques, les établissements financiers, des structures de micro finance. « Quand vous êtes en dehors, il faut une habilitation particulière, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Donc mettons balle à terre et cherchons à protéger ceux qui ont investi », a-t-il insisté.
«Faisons en sorte que ces investissements qui ont été faits pussent au minimum être retournés à ceux qui l’ont fait. Si nous avons cette assurance demain, et que les activités peuvent être encadrées pour la meilleure sécurité des acteurs et de ceux qui mettent leur agent, ces activités seront poursuivies. Mais tant qu’on n’a pas cette situation, le gouvernement se préoccupe du bien des ivoiriens. Le gouvernement à cette mission de protection des populations et leurs avoirs », a conclu Bruno Nabagné Koné.
Le gouvernement ivoirien a dévoilé, le mercredi dernier, les résultats d’une enquête sur les entreprises agro-business, faisant ressortir 28 entreprises agro-business dénombrées avec 36 699 souscripteurs qui ont investi 66 milliards de FCFA pour une promesse totale de 660 milliards de FCFA.

APA
Jeudi 2 Février 2017
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2145 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1931 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 892 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Pourquoi les Africains fuient-ils l’Afrique ?: Les récentes images publiées par la chaine de télévision américaine… https://t.co/5N2uAZ2m8b

Facebook

Partager ce site