Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Burundi: la mission impossible de l'Union africaine


Ultimatum de 96 heures

N’y aurait-il pas un changement de ton ? Vendredi 18 décembre, le Conseil paix et sécurité a donné au gouvernement burundais un ultimatum de 96 heures pour accepter cette force et menacé de l’imposer par la force. Et le vendredi 25 décembre, après le refus de Bujumbura, la présidente de la commission parle dans sa lettre d’un « esprit de compréhension mutuelle et de coopération ».

Du côté d’Addis Abeba, on assure que la volonté est de déployer cette force, qui du point de vue de l’Union africaine serait avec le dialogue qui s’ouvre lundi à Kampala, la seule manière de calmer les tensions et d’éviter une escalade de la violence. C’est la première fois que le Conseil paix et sécurité menace d'utiliser l'article 4H. Signe d'une volonté de « diplomatie coercitive », disent des sources au sein de l’Union africaine mais, reconnaissent-elles, qui est aussi une manière de pousser le gouvernement burundais à dialoguer avec son opposition.

Dans les faits, cet article 4H de l’acte constitutif de l’Union africaine veut dire que c’est aux chefs d’Etat d’en décider lors de la prochaine assemblée générale fin janvier. Le Conseil paix et sécurité ne peut que lui recommander. Beaucoup d’observateurs doutent de la volonté de cette conférence des chefs d’Etat de vouloir imposer le déploiement d’une force d’interposition. Ce serait perçu comme un dangereux préalable alors que plusieurs de ces présidents, qui ont de l’influence à l’UA, ont fait les changements nécessaires pour se maintenir au pouvoir au-delà de deux mandats. Certains cette année dont le Congolais Denis Sassou Nguesso et le rwandais Paul Kagame.

Le président en exercice de l’Union africaine est lui-même au pouvoir depuis 1987. Il s’agit du Zimbabwéen Robert Mugabe. On sait en tout cas ces chefs d’Etat jaloux de leur souveraineté. Le gouvernement burundais répète : « Nous sommes un pays souverain ». Le porte-parole du parti au pouvoir a même dit que si la Maprobu était déployée sans le consentement du gouvernement, elle serait considérée comme une force d’invasion.

Des obstacles au déploiement de la Maprobu

Mais il existe d’autres obstacles au déploiement de la Maprobu. D’abord, il y a ce que la présidente de la Commission de l’Union africaine a écrit à Ban Ki-Moon dans un autre courrier dont on a appris l’existence à travers ce communiqué. Elle a demandé au secrétaire général des Nations unies l’expression du soutien total de l’ONU et avant tout, un soutien financier, « à travers l'autorisation de la mise en place d’un module de soutien financé par les contributions au budget des Nations unies mises à recouvrement, de manière à permettre le déploiement rapide et effectif de la Mission envisagée ».

L’UA a des difficultés financières depuis toujours, faute du paiement de leurs contributions par ses états membres. Pour faire fonctionner sa mission en Somalie, elle dépend de fonds versés par l’Union européenne.

Lire la suite
Vendredi 25 Décembre 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2143 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1928 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 891 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Marché d’esclaves en Libye : et si Laurent Gbagbo avait raison ?: L’ignoble scandale des migrants vendus aux enchèr… https://t.co/9e32lPwsLQ

Facebook

Partager ce site