Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Boko Haram : ses dessous révélés

Marc-Antoine Pérouse de Montclos, chercheur à l'université Paris-8 et spécialiste du Nigéria, décrypte pour Le Point Afrique les origines et motivations de la secte Boko Haram.


Abubakar Shekau, imam radical de la secte Boko Haram. © AP/SIPA
Abubakar Shekau, imam radical de la secte Boko Haram. © AP/SIPA
La secte islamiste Boko Haram est responsable de milliers de morts au Nigeria depuis 2009. Récemment, elle a revendiqué un attentat à la bombe à Abuja, qui a fait 75 morts et 141 blessés, et a enlevé au moins 129 lycéennes dans leur pensionnat, dont 77 sont toujours détenues. Un affrontement avec l'armée, près du lieu de détention des jeunes filles, a fait plus de 40 morts chez les islamistes et 4 parmi les soldats gouvernementaux vendredi, selon l'armée.

Le Point Afrique : Que signifie exactement le nom de "Boko Haram" ?

Marc-Antoine Pérouse de Montclos* : "L'éducation occidentale est "haram"", c'est-à-dire interdite par la religion. La notion de péché, chrétienne, n'a pas lieu d'être introduite. Mais les membres de la secte, dans leurs vidéos, demandent qu'on cesse de les appeler comme ça, car il s'agit d'un surnom péjoratif ! Leur vrai nom est "Jama'atu Ahlis-Sunnah Lidda'awati Wal Jihad", ce qui signifie : "La communauté des fidèles dévoués à la propagation des enseignements de la tradition du Prophète et du Jihad".

Qui est leur chef ?

Abubakar Shekau, dont l'armée nigériane a plusieurs fois annoncé la mort, mais qui est en vie. C'est l'ancien factotum de Mohamed Yusuf, qui a fondé la secte vers 2002. Il n'est pas aussi respecté que lui sur le plan spirituel, il n'a ni éducation ni charisme, mais il s'est imposé par la violence.

Ont-ils une idéologie définie ?

Mohamed Yusuf professait une idéologie dissidente de celle des Izalas, un salafisme saoudien à la sauce nigériane. Le mouvement izala reposait sur une stratégie d'entrisme. Pendant la Seconde République (1979-1983), son fondateur, Abubakar Gumi, avait même déclaré qu'il était plus important pour un musulman d'aller voter que d'accomplir le pèlerinage à la Mecque. L'idée était de noyauter l'État de l'intérieur. Mohamed Yusuf, lui, s'est éloigné de cette ligne en s'opposant à l'éducation d'inspiration occidentale, en demandant à ses fidèles de déchirer leurs diplômes et en leur interdisant d'accepter des postes dans la fonction publique.

Quelles sont leurs revendications ?

Au départ, il s'agit d'imposer la charia dans l'État de Borno, ce qui, pour eux, implique de modifier le régime politique du Nigeria, car une loi divine ne peut pas obéir à une Constitution laïque et écrite par les hommes. Dans cette logique, le but est d'établir un califat.

Comment et qui Boko Haram recrute-t-il ?

La secte a d'abord recruté dans les mosquées, puis en "libérant" des gens raflés par l'armée nigériane. Contrairement au Hamas ou au Hezbollah, il est cependant impossible d'établir un "profil type" du militant faute d'informations sur les détenus suspectés d'appartenir à la secte.

Comment interpréter les dernières attaques ?

Elles ne sont pas réellement surprenantes. Habituellement, Boko Haram prévient avant de passer à l'action. Dans ses dernières vidéos, Shekau avertissait que ses hommes n'avaient nullement été encerclés par l'armée dans le Borno et qu'ils allaient attaquer ailleurs. Il menaçait également de "réduire en esclavage les femmes qui se comportaient mal", annonçant l'enlèvement des jeunes filles. C'est aussi, probablement, un moyen de recruter les jeunes hommes, car se marier coûte très cher et prend très longtemps. Entrer dans la secte permet de sortir du système de dot et de trouver une femme rapidement. Dernièrement, Shekau a aussi menacé de s'en prendre aux raffineries, mais, à part celle de Kaduna, dans le nord, c'est un objectif qui semble difficilement réalisable.

Les Nigérians expriment la crainte que ces jeunes filles ne deviennent des esclaves sexuelles, ont-ils raison ?

Cette crainte me paraît en effet fondée.

Comment s'explique l'incapacité de l'armée nigériane à venir à bout de Boko Haram ?

L'État nigérian fonctionne mal, l'armée, institution publique, est défaillante aussi. Et ce, en dépit des milliards de dollars investis dans la lutte contre le terrorisme. Goodluck Jonathan consacre 23 % du budget à la sécurité, avec l'armée, la police, la douane, l'immigration. C'est un record dans l'histoire du Nigeria, et bien sûr, pour des raisons de secret-défense, c'est un budget qui n'est jamais audité.
Lire la suite

Vendredi 9 Mai 2014
Lu 362 fois
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site