Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Après sa première rencontre avec Banny / Affi N’Guessan : ‘‘La réconciliation nationale est une lourde responsabilité’’

Le président du Front populaire ivoirien (FPI) Pascal Affi N’Guessan accompagné d’une forte délégation de son parti a été reçu le jeudi 6 janvier 2014 en audience par le président de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation, Charles Konan Banny, à la Riviera.


Après sa première rencontre avec Banny / Affi N’Guessan : ‘‘La réconciliation nationale est une lourde responsabilité’’
Le premier responsable du FPI a indiqué au terme d’une heure d’échanges être venu saluer Charles Konan Banny et lui présenter ses vœux de nouvel an. « C'est donc une délégation du FPI qui est venu saluer le président de la CDVR, nous sommes venus pour lui présenter les vœux. Vous savez que depuis je suis sorti de Bouna c'est la première visite. Donc il s'agit d'une visite de courtoisie. C'est pourquoi le président de la CDVR n'était pas accompagné des commissaires qui travaillent sur les dossiers de la réconciliation. Ce que nous devons retenir, c'est l'engagement que nous avons pris et la décision qui a été arrêtée afin que nous puissions rencontrer la CDVR dans sa composition opérationnelle pour échanger avec les membres sur notre vision de la réconciliation. C'est le dialogue politique. Nous devons régler les questions issues des effets de la crise, ce sont les états généraux de la République afin de mobiliser l'ensemble des composantes de la nation pour examiner ensemble les causes de la crise, en tirer les leçons, notamment sur les réformes politiques et institutionnelles et aller dans la paix aux prochaines élections afin de réengager la reconstruction dans la stabilité Nous n'avons pas abordé le fond des choses puisque c'était une visite de courtoisie », a souligné le président du FPI. Qui a saisi l’occasion pour féliciter Charles Konan Banny après sa reconduction à la tête de la CDVR d’autant plus « que la réconciliation nationale est un programme majeur pour la Côte d'Ivoire, il faut donc l'organiser, c'est une lourde responsabilité et nous avons marqué toutes notre disponibilité à accompagner la CDVR dans cette responsabilité».

Les premiers mots de Banny après sa reconduction

« J’attends d’ailleurs très bientôt m’adresser aux Ivoiriens pour leur dire ce que c’est une ordonnance. Ce n’est pas un décret. C’est une ordonnance qui détermine ce qui reste à faire. Il est bon quand même que nous expliquions à nos concitoyens comment le faire parce que nous avons besoin de la participation de tous. C’est un processus participatif. Lorsque nous avons remis notre rapport au chef de l’Etat, nous n’avons pas manqué de lui faire le point de ce que nous avons réalisé conformément au plan d’action et de lui dire que nous n’avons pas pu achever les tâches que nous avions programmées. En particulier il nous reste à terminer ce que nous avons appelé la phase de recherche de la vérité. En d’autres termes qui a fait quoi et comment nous allons identifier les auteurs ? Comment nous allons entendre les victimes, et quelle politique, quelle réparation nous allons proposer. Pour cela il faut tout une procédure. Il faut ouvrir les centres d’écoute des victimes, les entendre. Je vous signale que d’ores et déjà nous avons un fichier de plus de 50 000 victimes. Plus précisément 60 000 victimes. Et il y en a encore dans le background. C’est sur ceux là que nous allons travailler. Nous allons ouvrir les centres d’écoute sur toute l’étendue du territoire. Cet après midi j’aurai une séance de travail avec mes collaborateurs pour arrêter le mode opératoire. Nous allons nous engager dans le processus de recherche de la vérité pour aboutir à la partie qui nous intéresse le plus. La partie de la justice transitionnelle. Pas de justice pénale. Que les auteurs aient le courage de reconnaitre les actes qu’ils ont commis et que nous ayons la compassion vis-à-vis des victimes reconnues comme telles et que les victimes acceptent de pardonner dès lors que réparation leur sera proposée et qu’ensemble nous obtenions le pardon pour tous pour que plus jamais cela ne se répète. D’ici le mois de juillet nous aurons avancé. C’est en ce moment là que rendrons notre rapport final
Est-ce qu’un an ça suffit ? On va sortir de cela. S’il y a un piège, on va dépasser le piège. On va considérer ce que j’ai dit depuis le départ. La réconciliation est un impératif pour tous les Ivoiriens. Est-ce que le temps prescrit permettra de terminer ? Je pense que l’ordonnance est claire. Il indique les tâches qui restent à accomplir. Je pense que c’est possible. Je pense qu’il faudra le faire. Il faut se mettre au travail. Nous avons déjà le schéma. Il faut être maintenant sur le terrain.

. Les hommes sont là et le chef de l'Etat s'est engagé à mettre les moyens à notre disposition, il n'y a donc pas de raison qu'on ne termine pas le travail qui a déjà commencé il y a longtemps. J'ai entendu sur une des radio que la commission n'a pas de résultats, qu’il n'y a pas de réconciliation. Moi j'observe avec vous que dans les quartiers et villes du pays, les ivoiriens ne se découpent pas à la machette, c'est vrai que tous les problèmes ne sont pas résolus mais les ivoiriens réapprennent à vivre ensemble et cela est la conjonction d'une série de facteurs, de décisions et d'actions entrepris par le gouvernement et par la commission et par les ivoiriens, les ONG et autres. C’est calme, je ne dis pas que c'est la paix totale quand je compare ce qu'il se fait ailleurs et ici, je pense qu'il y a un grand écart. Cela permet à chacun de vaquer à ses préoccupations et c'est cela aussi la réconciliation »

Abdoulaye Touré
In Notre Voie
Vendredi 7 Février 2014
Lu 519 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1195 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1800 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2164 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1405 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 648 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site