Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Après la libération de 12 pro-Gbagbo: La guerre des chefs n’aura pas lieu au Fpi




A peine Affi N’Guessan et bien d’autres poids lourds du Fpi ont-ils recouvré la liberté- même provisoire- que le pouvoir essaie de distraire l’opinion, en parlant de guerre de chefs au sein de cette formation politique. Miaka Ouretto, ou du moins ses partisans (!!!???), selon la fable, refuserait de rendre le témoin au président de son parti. Ceux qui s’expriment ainsi, en plus de leurs fantasmes qu’ils espèrent voir réalisés, ne connaissent pas du tout le parti fondé par le président Gbagbo.
En effet, le Fpi, depuis son apparition au grand jour, après la période de la clandestinité, a mis un point d’honneur à faire de la défense de la légalité un des axes majeurs de son action, tant sur le plan national qu’en son sein. Les militants de ce parti, pour ainsi dire, ont un culte pour le droit. Cela ne relève pas du hasard. Leur chef, le président Gbagbo, s’est toujours plu à dire que ce qui réconcilie les individus d’un même pays dans leur diversité politique, idéologique, religieuse et même ethnique, c’est la loi. Dès lors que la loi vient à être piétinée, commence alors l’anarchie, source d’incertitudes.
Jusqu’à ce Gbagbo soit renversé par l’armée française, au profit d’Alassane Ouattara, kidnappé et déporté à La Haye, l’ancien chef d’Etat ivoirien a toujours enseigné à ses partisans, mais aussi à son peuple et à ceux de ses adversaires politiques, que le droit est la source de tout pouvoir, mais que seul le peuple en est le détenteur. C’est dans cet esprit que les militants et sympathisants du Fpi ont été forgés. Ils savent, par conséquent, ce que le respect de la loi veut dire.
Pour cette raison, il est tout à fait amusant d’entendre des billevesées du genre Miaka Ouretto ferait de la résistance. Ce serait ramer à contre-courant des valeurs qui ont toujours fait la force du Fpi. Des valeurs qui lui ont permis de déjouer tous les pièges et de conquérir le pouvoir d’Etat en octobre 2000. Mais aussi de surmonter les contradictions internes.
Il ne faut pas s’y tromper : la vie dans un parti politique ne se déroule pas comme sur un long cours d’eau tranquille. Il y a des ambitions. Celles-ci s’expriment. Légitimement. Non pas comme «à une élection de miss carnaval à Bouaké». Plutôt de façon abrupte. Toutefois dans le respect des textes. Le Fpi, qui est un parti politique, n’échappe pas à ce schéma. Mais, ce qui fait sa force, c’est le niveau de conscience élevé de ses militants, leur formation idéologique solide.
Pour toutes ses raisons, et pour tant d’autres, il est illusoire de penser que la sortie de prison du président du Fpi provoquera des étincelles parce que celui qui a assuré l’intérim luttera pour évincer son patron. Il est possible que les deux hommes puissent ne pas appréhender la suite de la lutte sous un même prisme, cela est tout à fait normal, mais de là s’affronter, il y a tout un monde.
Dans la phase actuelle où se trouve la Côte d’Ivoire, le Fpi sait le rôle historique qui est le sien. Il sait que les espoirs de millions d’Ivoiriens pour sortir du bourbier actuel reposent sur lui. Cela suffit à dissiper tout malentendu qui pourrait être interprété par le peuple de Côte d’Ivoire comme une trahison à son égard.

Jean Josselin in Notre Voie
Jeudi 15 Août 2013
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2149 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1938 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 898 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Esclavage en Libye : « Tout le monde savait », dénoncent les ONG: Les organisations telles qu’Amnesty international… https://t.co/0p7KEbLdfY

Facebook

Partager ce site