Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Amon Ago Marthe, coordinatrice des actions pour la libération de Laurent Gbagbo: «L’affaire Laurent GBAGBO est d’abord politique avant d’être judiciaire. Nous allons par conséquent utiliser toutes les armes politiques pour le faire libérer.»


Amon Ago Marthe, coordinatrice des actions pour la libération de Laurent Gbagbo: «L’affaire Laurent GBAGBO est d’abord politique avant d’être judiciaire. Nous allons par conséquent utiliser toutes les armes politiques pour le faire libérer.»
Le Temps : Pensez-vous qu’il était nécessaire pour le FPI de créer une Vice Présidence en charge de la coordination des actions pour la libération du Président Laurent GBAGBO ?

Oui ! Parce qu’il importe que les différentes organisations qui luttent pour la libération du Président Laurent GBAGBO fédèrent leurs actions. Comme symbole, je vous donne l’image de la brindille de balai et du balai constitué de plusieurs brindilles. Si une brindille de balai toute seule ne peut faire tomber un verre à boire posé sur une table ou posé au sol, par contre, plusieurs brindilles assemblées devenues un balai peuvent faire aisément basculer le verre. Par conséquent, ce qui est à saluer, c’est l’initiative de la création de cette coordination prise par le FPI, parti politique fondé par le camarade Laurent GBAGBO lui-même et qui l’a dirigé jusqu’en octobre 2000. Non seulement le FPI doit être en première ligne du combat pour la libération de Laurent GBAGBO, mais il a aussi le devoir d’en coordonner toutes les actions.

Le Temps: Comment comptez-vous faire libérer le Président Laurent GBAGBO, alors qu’il s’agit d’une affaire judiciaire aux mains de la CPI ?

Penser que l’affaire Laurent GBAGBO est purement judiciaire est une méprise grave. C’est ignorer ce qui l’a conduit à la CPI et ceux qui l’y ont conduit. Le Président GBAGBO lui-même a recentré le débat lors de l’audience du 28 Février 2013 à la CPI lorsqu’il a posé la question « qui a gagné l’élection présidentielle de Novembre 2010 ?». L’affaire Laurent GBAGBO est donc d’abord politique avant d’être judiciaire. Nous allons par conséquent utiliser toutes les armes politiques pour le faire libérer. D’ailleurs, le monde entier a pris note de l’insuffisance des preuves à sa charge et de sa détention curieuse qui heurte le principe sacro saint de la présomption d’innocence qui doit profiter à tout inculpé.

Le Temps : L’on entend dire qu’il faut entrer dans le jeu politique ; pensez-vous que cela peut contribuer à la libération du Président Laurent GBAGBO ?

Non ! Parce que l’entrée dans un jeu politique suppose qu’on en connait les règles, et que les acteurs vont les respecter. Or, en 2010, les acteurs actuels sont ceux-là même avec qui nous avons joué et qui ont refusé notre victoire en violant les règles du jeu. Pire, avec la complicité des arbitres du jeu, nous avons été malmenés ; le capitaine de notre équipe arrêté et conduit à la CPI. C’est pourquoi nous leur disons : asseyons-nous, faites revenir notre capitaine le Président Laurent GBAGBO, nos joueurs et supporters qui sont en prison ou en exil pour que nous discutions des incidents qui ont eu lieu, afin de trouver un règlement à l’amiable, avant la reprise d’une nouvelle compétition. Comprenez donc que nous ne pouvons passer en pertes et profits le contentieux électoral de 2010, au risque de voir se répéter les mêmes incidents.

Le Temps : Comment comptez-vous coordonner les actions pour la libération de Laurent GBAGBO, quand on sait que les organisations sont souvent jalouses de leur autonomie ?

Notons bien qu’il s’agit de coordination et non de fusion ou de direction d’actions ; ce qui laisse intacte l’autonomie de chaque organisation. Aussi la coordination exige-t-elle un plan d’ensemble, une vision commune qui doit être la boussole qui guidera tous les acteurs qui œuvrent pour la libération de Laurent GBAGBO. Ensuite il faudra un cadre de retrouvailles de ces acteurs pour échanger, s’informer et s’épauler afin de créer une synergie dans les actions. En deux mots, je dois œuvrer à l’élaboration d’une vision commune et à la création d’une fédération des acteurs.

Le Temps: Pensez-vous que la participation à l’élection présidentielle en 2015 pourra contribuer à la libération du Président Laurent GBAGBO ?

Pensez-vous que le FPI doit attendre sagement 2015 pour faire libérer son candidat Laurent GBAGBO ! Soyons sérieux. Laurent GBAGBO était le candidat du FPI en 2010, il a gagné l’élection présidentielle, on l’a maltraité et jeté en prison. Si le FPI l’abandonne à son sort, qui peut prendre ce parti au sérieux, en être son candidat et subir le même sort en cas de victoire en 2015 ? A moins qu’il ne s’agisse d’accompagner simplement les autres et non pour gagner.

Le Temps : Pensez-vous qu’avec la création de ce poste, le FPI met désormais en première ligne de ses priorités la question de la libération du Président Laurent GBAGBO ?

Au niveau des organes que sont le Comité Central, la Convention et même au niveau des militants de base, le FPI a toujours fait de la question de la libération du Président Laurent GBAGBO sa première et même son unique priorité. Peut-être que dans ces temps-ci, la direction c’est-à-dire le Secrétariat Général n’a pas suffisamment posé des actes qui traduisent cette volonté. Dans ce contexte, la création d’une vice-présidence chargée de la coordination des actions pour la libération de Laurent GBAGBO est bienvenue.

Le Temps : Votre dernier mot

Je salue et je remercie toutes les personnes éprises de justice qui s’impliquent ou soutiennent la cause de Laurent GBAGBO, victime du complot d’une confrérie internationale qui fait fi du respect du droit et de la dignité des peuples militairement faibles. Dans la foi et dans l’espoir d’une victoire certaine, mobilisons-nous davantage pour obtenir sa libération.

In Le Temps

Jeudi 28 Août 2014
Lu 264 fois
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 28/08/2014 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jean Marc pour faire croire qu’il dit la vérité dans son mensonge, il nous apprend ce que nous savions déjà, que c’est Bédié qui devait être au 2e tour contre Gbagbo, la raison pour laquelle la cohorte est allée à Dakar pour signer un protocole d’accord, que la prémature appartenait à Bédié et ainsi que la vice présidence, en cas de refus par Bédié, tous ses biens en France seraient confisqués par l’ordre de Sarkozy.

Mais ce qui est mensonger, c’est de nous faire croire que le mossi DAWA a gagné en terrassant l’enfant du pays, quel blasphème.

Autre chose, pour quelle raison les forces de l’ONUCI se préparent à déployer les hélicoptères Mi-24 et des blindés dans la région de Gagnoa dans les jours à venir ?

Voici leur réponse : « L’ancien chef de l’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo en prison à la Haye, vise à préparer les troupes Onusiennes à la protection des civils en vue des futures élections prévues en 2015. »

Ça voudrait dire que les personnes qu’ils ont imposées à notre peuple sont des barbares. C’est la politique de la loi du plus fort.

Dans le monde entier, c’est le président qui nomme les grands corps... C’est comme en France, on obligeait à l’UMP de choisir un membre du FN comme président du conseil constitutionnel.

Le problème de Sarkozy, c’est une question d’ignorance du savoir, mode d’intimidation, confiscation des biens, vol tous azimuts, tuerie sans souci, puisque nous sommes des bestiaux.

Que Sarkozy aille au diable, à dire que j’ai fait une conférence avec un criminel potentiel pour la destruction de mon pays.

On les aura !
Bientôt, on va proposer les moyens d'organisation !
Le peuple vaincra pour retrouver sa liberté !

2.Posté par Full le 29/08/2014 04:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette femme ; je la connais ; mais je l'ai véritablement connue dans son droit de réponse à Venance konan qui tentait comme toujours de falsifier l'histoire de la crise poste électorale et de sa collaboration d'avec Mamadou coulibaly à l'assemblée nationale . Ce même qui a voulu d'ailleurs s'approprier le FPI au moment où tous ses amis étaient en prison ; le résultat est là aujourd'hui ?!! Humble et beaucoup intellectuelle , sachant toujours placer ses mots ...Ça été encore le cas lors de la Réunion du comité central , il y a 2 semaines , dans sa prise de parole , demandant à Affi N'guessan ce qu'il cache en ré aménageant à lui tout seul la direction du Fpi ...c'est de bonne guerre - elle le mérite car elle est vraiment dans la droite ligne de son parti...nous sommes sûrs qu'elle réussira sa mission...que Dieu la bénisse ,, aussi tous ceux qui souhaitent la libération du président Gbagbo pour le bien de la côte d'ivoire...merci.

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Législatives : Dédié invite les indépendants issus du RHDP à se... https://t.co/HeZVapxn8L https://t.co/A2bQFInBOe
Mardi 6 Décembre - 08:40
ladepechedabidjan : Côte d’Ivoire : appel au respect des droits de l’homme à Bouaké: Bouaké, ville du Centre... https://t.co/1b26kSwB1a https://t.co/2Hhzu3zGJI
Lundi 5 Décembre - 21:32
ladepechedabidjan : Côte d’Ivoire : Ouattara demande "une majorité à l’Assemblée" pour "accélérer des... https://t.co/Ag39YtIZWm https://t.co/8qKAsSnEYU
Lundi 5 Décembre - 06:50
ladepechedabidjan : Football: Yaya Touré arrêté pour conduite en état d’ivresse à l’Est de Londres:... https://t.co/QyJZJlmYtU https://t.co/6q8KL2Wlj3
Lundi 5 Décembre - 06:25

Facebook

Partager ce site