Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Affi réclame «l’irrecevabilité» de la candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du FPI


Affi réclame «l’irrecevabilité» de la candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du FPI
Le Président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’guessan, a introduit, jeudi, une requête auprès du Comité de Contrôle aux fins de déclarer ‘’irrecevable’’ la candidature de Laurent Gbagbo pour ‘’non-conformité ‘’ de son dossier.

Selon les termes de la requête dont APA a pu obtenir une copie, Affi N'guessan sollicite, par conséquent, le ''retrait pur et simple de son nom de la liste provisoire des candidatures à la Présidence du Front Populaire Ivoirien'', publiée, mardi, par le Président par intérim du Comité de Contrôle, Paul Vy.

Le président Affi, candidat à sa propre succession reproche à M. Vy ‘'l'absence de convocation et de délibération du Comité de Contrôle'' comme l'ont dénoncé, mardi, ‘'deux membres du Comité de Contrôle'', condamnant ‘'l'acte solitaire du camarade VY Paul qui n'engage pas le Comité de Contrôle''.

‘'Les circonstances sus évoquées conférant à l'acte ainsi publié un caractère irrégulier, il en résulte qu'il est nul et de nul effet puisqu'il n'émane pas du Comité de Contrôle en tant qu'instance du Parti'', écrit M. Affi.

Par ailleurs, le requérant observe, également, la non-conformité du dossier de candidature de M. Gbagbo. ‘'Le dossier de la candidature proposée du Président Laurent Gbagbo ne comporte'' ni ‘'une demande manuscrite'' ni ‘'l'attestation d'appartenance à un organe central ou de contrôle, délivrée par l'organe concerné'', explique Affi N'guessan.

‘'Concernant spécifiquement l'attestation d'appartenance à un organe central, je précise qu'en ma qualité de président du Parti, donc président du Secrétariat Général et du Comité Central, je n'ai été à aucun moment sollicité aux fins de signature d'un tel document'', précise-t-il dans la requête.

‘'Dès lors, le dossier de candidature du Président Laurent Gbagbo devrait être rejeté et la candidature déclarée irrecevable pour dossier incomplet'' ajoute Affi N'guessan.

Le Président du Front populaire ivoirien relève, par ailleurs, ‘'l'impossibilité'' de Laurent Gbagbo ‘'d'exercer la fonction de Président du Parti'', car ‘'engagé dans une procédure judiciaire à la Cour Pénale Internationale (CPI) depuis 3 ans'' dont ‘'le procès est fixé au 7 juillet 2015, soit 8 mois après la tenue du Congrès du Parti'', précise encore M. Affi.

Or, souligne-t-il, le Président Laurent Gbagbo, dans l'incapacité d'être ‘'physiquement'' présent au moment de l'élection du Président du FPI le 14 décembre 2014, ‘'il y aurait donc vacance de la présidence dès son élection éventuelle '' en violation de‘'l'article 18 alinéa 7du règlement intérieur qui stipule : « En cas de vacance de la Présidence, le Premier vice-président convoque un Congrès extraordinaire, en accord avec le Comité Central, pour l'élection d'un nouveau Président si la durée à courir du mandat en cours est supérieure à un (1) an et demi'', rappelle Affi N'guessan.

Il résulte, selon lui, de la lecture de cette disposition ‘'qu'on ne peut accepter la candidature d'un militant qui est dans l'impossibilité physique d'exercer immédiatement'' la fonction de Président du Parti, demandant, pour ces ‘'motifs'' à Paul Vy, de ‘'convoquer une séance du Comité de Contrôle à l'effet de se conformer aux textes du FPI et déclarer irrecevable la proposition de candidature'' du Président Laurent Gbagbo.

APA
Vendredi 21 Novembre 2014
Lu 657 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Ouva le 21/11/2014 09:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Or donc affi est un vendu.pourquoi tu fais ca president?

2.Posté par cevado le 21/11/2014 20:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Celui qui est intelligent n''est pas forcément sage. AFI j''ai beaucoup de respect pour vous mais...

3.Posté par Akossia Pierre le 21/11/2014 23:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand on a un esprit obtus, on se dit, comment quelqu’un qui est en prison devant être à la tête d’un parti...

C’est comme Affi N’Guessan qui a un sérieux problème de communication. Affi fait savoir qu’il lutte pour libérer le président Laurent Gbagbo et en même temps, il le traine dans la boue, que le président Laurent Gbagbo n’a pas fourni ceci et cela pour sa candidature, or cet acte est très important dans cette lutte dans la résistance aux blancs, qu’est la candidature de notre président élu à la tête de son FPI et cela a un sens monumental, mais hélas !

Sachant très bien que, la France veut le voir disparaître sur l’échiquier politique du pays et N’Guessan Pascal Affi joue le colporteur. Il est maudit à tout jamais. D'ailleurs, en lisant son texte complet, cela relève du banditisme, un bonhomme vulgaire et sans retenue. Bientôt le mois de décembre…

Si le président Laurent Gbagbo n'est pas candidat pour des raisons que j'ignore, dans ce cas, tous les pro-Gbagbo cèderont le FPI à Affi, et on créera notre parti, c'est aussi simple que ça, en fait, il ne suffit pas de vouloir créer un parti, il faut avoir l’étoffe pour le dimensionner, le rendre crédible et populaire. Ou alors, si Affi, il se sent si compétent et populaire, qu'il crée son parti comme a fait Koulibaly, personne ne lui arrachera son parti comme Affi ne pourra arracher FPI au président Laurent Gbagbo. Ça m'étonnerait qu'il cède son parti à un AFFI. Mais si le président voudrait bien en créer un autre, on le fera et ce FPI sera à la traine de la rigole " affinite. "

Il parait qu'on a tué le vrai fondateur d'un parti pour lequel les escrocs se sont emparés, les razzias...

Ce n'est pas dans le parti, qu'un autre a créé, qu’il va vouloir continuer la vente, la braderie de notre pays avec ses frères à la France. Tous ceux qui suivent Affi sont des perdants au bout du chemin.

La démarche du président Laurent Gbagbo à la tête du FPI est significative, si les têtes de moineau veulent qu’on mette cela sur le tréteau de la place de la république, ne méritent pas avoir le titre de décisionnaire. Affi est depuis longtemps dans la combine de la maltraitance du président, sa femme Simone et tous les autres ivoiriens non françafrique.

Quand il nous dit que c’est pour libérer le président Laurent Gbagbo, qu’il fait cette démarche, je dis quel menteur, dans ce cas, est-ce qu’il a besoin de le dénigrer, qu’il est en prison qui ne peut pas fournir ceci et cela, je crois qu’il s’est trompé d’adversaire et personne n’est dupe pour lui pardonner de cette impudence.

AFFI lui fait tant de procès pour sa candidature à la tête du FPI et en étant comme une clapette pour celui qui n’est pas ivoirien, qui a usurpé le titre. Affi n’a jamais fait un seule petit reproche à ce faussaire de sa déviance identitaire, à part quelques bribes de mots, mais celui qui est en prison pour la défense de notre peuple, que cet incapable en veut.

On attend de voir !
Affaire suivre.

4.Posté par sohotahouo de yrozon le 22/11/2014 08:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JE M adresse a toi Gossio tu sais le we'que nous sommes ' nous sommes un peuple digne.donc tes imbecilites'genr vous les wes vous suivez gbagbo c est pourquoi on vous tue la ne marche pas idiot. l histoire de l homme de l ouest est la suivante pauvre ignar.HIer c etait ouphouet boigny pour la decolonisation des ivoiriens ' et il etait dans ce combat avec Toguehi. Zachtehe' marie gneba. Jean Tahi .et tout pres Kehi bodinard .Gui Dibo.c est ca l homme l ouest.si quelquin a suivi Gbagbo c est toi le chomeur qui percevait les 100. 000f des vrais chomeurs.pourtant tu as detourner l argent de la societe qui t employait. c est pour te dire nous les wes nous sommes toujours du cote de ceux qui luttent comme Gbagbo. a vous les wes le monde entier sait que vous etes un peuple digne n ecoute' pas ce fous qui a pour heritage la folie dans sa famille.Wehon a ho tahi Gaboule'kpingnon.









5.Posté par Akossia Pierre le 22/11/2014 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut sohotahouo,

Ça ne sert à rien de reprocher aux wês et aux agnis, c'est Gossio qui est comme ça avec son Affi, avide du pouvoir, en sacrifiant l’homme qui installa la démocratie politique et du multipartisme dont FPI dans notre pays et ceux-là donnent l'ordre de ne pas faire le geste qui sauve...

Ils se moquent de lui parce qu’il est maintenu par la France à La Haye, donc, il faut cracher sur lui, ils finiront par recevoir pluie de gamelles à leur tronche, en suivant du mauvais chemin.

C’est comme Sarkozy qui vient de reprocher à son adversaire pour UMP de ne pas avoir applaudi son discours. Et à dire que nous sommes dans la galère aujourd’hui à cause d’un homme comme ça.

Vous savez, sur les toiles, j’étais l’un des premiers à crier comme un fou au sujet de l’incarcération de Pascal et les autres, comme il veut que le président Laurent Gbagbo meurt, mais nous, on ne l’abandonnera pas, pour le laisser mourir dans la tristesse. Affi veut être président, mais pas avec le parti de la personne sur qui, il crache.

Nota : Je dis à Affi et à Gossio que notre pays est en guerre, s’ils ne savent pas cela, ça voudrait dire qu’ils n’ont rien à voir avec la conquête du pouvoir. Ce n’est pas en étant en prison que le président Laurent Gbagbo va avoir peur de la prison. Ça veut dire, qu’il fera la réplique à Affi N’Guessan de son insolence.

PS : C’est la vie ou la mort pour le président Laurent Gbagbo être à la tête ou ne pas être à la tête du FPI. Même l’homme le plus imbécile comprendra le sens de cette démarche.

Affaire à suivre !

6.Posté par Akossia Pierre le 22/11/2014 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dano Djédjé, président du Congrès, retient les candidatures du président Laurent Gbagbo et d’Affi N'Guessan Pascal.

Vive le président Laurent Gbagbo !

7.Posté par Akossia Pierre le 23/11/2014 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J’ai lu pour vous : Akossia Pierre “ A lire sans modération “ !


JO MAMADOU: «VOICI CE QUI S’EST PASSÉ À LA CPI ENTRE L’ÉMISSAIRE D’AFFI ET GBAGBO».

Rencontre entre Gbagbo et ThomasTiacoh, l’émissaire de Pascal Affi N’Guessan : Jo Mamadou , chargé de mission du Président Laurent Gbagbo, et témoin oculaire de la rencontre sort de sa réserve et dans cette interview vérité met au grand jour ce qui s’est passé .

Le Temps : Comment va le Président Laurent Gbagbo ?
Jo Mamadou : Le Président Laurent Gbagbo tient le coup, par la grâce de Dieu. Il faut toutefois faire observer qu’avec tout ce qu’il a souffert à Korhogo, n’eut été la main de Dieu, on ne pouvait humainement imaginer qu’il puisse se porter comme un charme au sortir d’un tel calvaire. Mais Dieu merci, il est là.

Le Temps : Tiacoh a échangé avec le Président Gbagbo. Etiez-vous présent à cette rencontre ?
– Je répondrai d’abord avoir pris part à cette rencontre. Et ce n’est pas monsieur Thomas Tiacoh qui le contredirait. Il faut préciser que lorsque Monsieur Thomas Tiacoh avait sollicité et obtenu du Président Laurent Gbagbo une rencontre, il avait souhaité que je sois de la partie. Après l’avis favorable du Président Laurent Gbagbo, j’ai donc participé à cette rencontre.

Le Temps : Pouvez-vous nous raconter la rencontre entre le Président Laurent Gbagbo et Thomas Tiacoh ?
Cette rencontre a eu lieu le vendredi 17 octobre 2014 à 13 heures à la Haye. Y prenaient également part deux autres membres de la famille du Président Laurent Gbagbo. Après le déjeuner que le Président nous avait offert, les nouvelles avaient été demandées à l’hôte Thomas Tiacoh. En réponse, monsieur Thomas Tiacoh avait indiqué qu’il venait rendre visite au Président Laurent Gbagbo en tant qu’ami. Et en cette qualité, il tenait à mettre à profit l’occasion pour poser trois questions au Président Laurent Gbagbo, questions relatives essentiellement à la confiance en Affi. Il a précisé qu’il a informé le Président Affi de son initiative, et que celui-ci y avait entièrement adhéré. C’est alors que monsieur Thomas Tiacoh, en notre présence constante, avait demandé au Président Laurent Gbagbo s’il maintenait encore sa confiance en Affi ?
Pendant une quinzaine de minutes, le Président Laurent Gbagbo a déploré le tribalisme qui est en train de prendre corps au Fpi. Il avait poursuivi pour stigmatiser le non respect des décisions émises par les organes du parti, fragilisant ainsi ledit parti. Il a fini par dénoncer l’hibernation dans laquelle est plongé face aux défis de la reconquête des libertés démocratiques obtenues à partir de 1990, et assassinées depuis le 11 avril 2011. Que la priorité de la lutte du Fpi doit être le recouvrement des libertés démocratiques gravement embastillées. Pour conclure, le Président avait répondu à monsieur Thomas Tiacoh qu’en conséquence de ce qui précède, il ne pouvait plus faire confiance au président Affi. Il avait donc répondu par un NON, sans détour. Poursuivant, le Président Laurent Gbagbo avait indiqué qu’au plan professionnel, il n’avait aucun grief contre le Président Affi qui avait été un très bon premier ministre. Pour terminer, le Président Laurent Gbagbo a demandé à monsieur Thomas Tiacoh d’en rendre fidèlement compte au président Affi N’Guessan. Ce sont donc ces propos qu’il a été demandé au Conseiller Bernard Houdin de relayer face aux amalgames que certains avaient commencé à ventiler.

Le Temps : Comment ?
– Dans le souci d’expliquer aux ivoiriens les motifs de la candidature du Président Laurent Gbagbo à la présidence du Front populaire ivoirien lors du prochain congrès, son conseiller, monsieur Bernard Houdin, avait cru devoir évacuer un certain nombre de doute, en relayant, entre autres, la trame de la mission effectuée par monsieur Thomas Tiacoh auprès de celui. A l’occasion, monsieur Bernard Houdin avait rapporté, sur la question du maintien de la confiance du Président Laurent Gbagbo au président du Fpi, monsieur Affi N’Guessan, que la réponse négative de l’interlocuteur de monsieur Thomas Tiacoh avait été sans ambages.

Le Temps : Tiacoh dément les propos de Bernard Houdin selon lesquels le Président Laurent Gbagbo aurait retiré sa confiance à Affi …
– Je ne sais pas ce qui motive réellement monsieur Thomas Tiacoh. Mais en toute chose qu’il sache que le Président Laurent Gbagbo est encore vivant. Ce que Bernard Houdin a rapporté lui a été non seulement dit par Thomas Tiacoh lui-même à Paris, à son retour de la Haye, mais monsieur Thomas Tiacoh ne peut nier que nous étions plusieurs témoins à cette rencontre là. J’ai lu sa mise au point mais je n’ai pas bien saisi. Je sais que monsieur Thomas Tiacoh peut tout dire sauf que le Président Laurent Gbagbo n’a pas dit qu’il en fait plus confiance à monsieur Affi en raison du tribalisme qui sévit actuellement au Fpi, le non respect des décisions des instances par Affi lui-même, et l’abandon du combat relatif à la reconquête des libertés démocratiques acquises depuis 1990. Je suis vraiment peiné de constater ce genre de choses. Mais chacun assumera devant l’histoire. Dans tous les cas, nous sommes tous des croyants. Par-delà ce que nous faisons devant les hommes, il va sans dire que chacun doit faire attention au compte qu’il doit rendre par ailleurs.

Le Temps : On dit qu’il a été envoyé par Affi N’Guessan ?
– Comme je viens de le dire, je n’étais pas au départ de la mission de monsieur Thomas Tiacoh. Mais c’est lui-même qui avait souhaité que je sois de la rencontre qu’il se proposait d’avoir avec le Président. En ma présence constante, il a tout simplement dit qu’il venait poser la question de confiance du Président Laurent Gbagbo avec l’accord de monsieur Affi N’Guessan. Dès lors, on peut en déduire qu’il était en mission de la part du président Affi dont il venait parler d’ailleurs.
Le Temps : Il se raconte que le Président Laurent Gbagbo soutien Affi …

– Le Président Laurent Gbagbo soutiendrait AffiI dans quoi ? Je ne perçois pas bien la portée de votre question ? S’il s’agissait de faire allusion à l’élection de la présidence du Front populaire ivoirien, je vous dirais tout net qu’il serait insensé de la part d’un candidat de soutenir un autre candidat.
Le Temps : Le Président Laurent Gbagbo est attaqué dans sa vie privée….

– Malheureusement, vous et moi observons que pour soutenir la candidature de monsieur Affi N’Guessan, certains de ses soutiens se croient obligés d’attaquer le Président Laurent Gbagbo dans sa vie privée. Nous n’y comprenons rien. Mais, ce qui est grave, c’est que nous observons que le président Affi n’interpelle pas ces personnes. Est-ce donc à constater qu’il les a mises en missions pour une telle besogne, nous nous perdons en conjectures. Mais nous espérons qu’il n’est pas tard pour que le président Affi mette fin à ce genre d’agissements pour son compte.

Le Temps : Est-ce que le Président Laurent Gbagbo est candidat à la présidence du Fpi ?
– En répondant à votre question relative à un prétendu soutien de Laurent Gbagbo à Affi N’Guessan, je me suis interrogé si un candidat peut soutenir un autre candidat à la même élection ? Une telle interrogation ne constitue telle pas une réponse claire à votre question ? Oui, je vais vous le répéter, le Président Laurent Gbagbo est candidat à l’élection à la présidence du Fpi. J’espère qu’après moi, cette question sera ainsi définitivement vidée.

Le Temps : Les fédéraux ont déposé sa candidature….
– Tout le monde a connaissance que les fédéraux ont lancé un appel au Président Laurent Gbagbo. Face à la situation décrite par le Président Laurent Gbagbo en présence, on va dire, de l’émissaire du président Affi N’Guessan, il a décidé de répondre favorablement à cet appel à l’effet de sauver ce seul outil dans lequel espère le peuple ivoirien. C’est donc avec son accord que sa candidature a été déposée par ces fédéraux.

Le Temps : Ses détracteurs estiment qu’il n’a pas déposé un courrier manuscrit…
– On ne sait plus dans quoi nous sommes. La candidature du Président Laurent Gbagbo a été déposée conformément aux règles de l’art. Quelle est cette histoire de « courrier manuscrit » ? Quelle est la disposition du statut qui l’exige ? Je pense qu’on doit éviter de soulever des débats qui n’en valent pas la peine.

Le Temps : Qu’est-ce qui fait courir Affi ?
– Affi est libre de courir comme il le veut. Mais comme on l’observe, il nous semble qu’il court très mal. Le Président Affi devrait être d’avis, sauf à faire croire qu’il est animé d’autres motivations, que la candidature du Président Laurent Gbagbo a vocation à le sauver. Lorsqu’un président du Fpi n’est pas en harmonie sur toute la ligne avec la base, il doit s’interroger s’il est encore ce leader qui incarne leur volonté, ou s’il n’agit que pour lui-même ?

Le Temps : Certains disent que ce n’est pas bon pour le Président Laurent Gbagbo ?
– On a même entendu que la candidature du Président Laurent Gbagbo serait une « erreur ». Mais nous comprenons de tels raisonnements. Ils émanent de ceux qui n’ont jamais lutté à un tel degré. Mais que les uns et les autres sachent que le Président Laurent Gbagbo sait ce qui est bon pour lui, et ce qui ne l’est pas. Nul ne peut prétendre être plus royaliste que le roi. C’est un faux débat, en tout cas une sorte d’échappatoire. La communauté internationale qui avait été abusée par certains a fini par se rendre à l’évidence que le Président Laurent Gbagbo est un vrai démocrate. Il n’a tué personne. Il est donc prisonnier pour la dignité de l’homme africain. Il jouit de toutes ses facultés. Qu’on arrête donc ce genre d’alibi.

Le Temps : D’autres soutiennent qu’il se rabaisse…
– Ne me faites pas tousser. De quoi parle t-on ? Qu’est-ce qui est dégradant dans la réponse à apporter aux angoisses de sa base ? Dans ce monde, ceux qui raisonnent ainsi n’ont-ils pas connaissance des Président qui deviennent Premier Ministre et vice-versa ? Non, qu’ils se soulagent avec d’autres arguments ? La décision du Président Laurent Gbagbo n’est nullement un précédent.

Le Temps :Affi dit qu’il est candidat pour libérer Gbagbo…
– Le Président Laurent Gbagbo est candidat pour libérer la Côte d’Ivoire. Et la aussi, il y a un choix à faire. Et je choisis le Président Laurent Gbagbo pour mon pays.

Source: Le Temps.

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1160 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1741 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2144 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1376 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 626 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 691 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : PROMOTION DU SINGLE BOUGER-BOUGER : UNE JOURNÉE À PARIS AVEC MAGIC SYSTEM ET MOKOBÉ https://t.co/iGIDaFh6r5 https://t.co/AGjQ4Oy0xf
Samedi 3 Décembre - 20:35
ladepechedabidjan : Législatives en Côte d’Ivoire : une partie du FPI ne présentera pas de candidat: En Côte... https://t.co/dCD0pf59ZS https://t.co/cQHVBHDstV
Samedi 3 Décembre - 13:27
ladepechedabidjan : Et si j’avais raison: Avec les élections en Gambie et surtout le système particulier de... https://t.co/dFsYGHVW7c https://t.co/hEKe5Bmf9G
Samedi 3 Décembre - 13:02
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Les affrontements entre des "syndicats" à Abidjan vendredi ont fait 2... https://t.co/P5a73D8R6x https://t.co/EdxtEhgZ6K
Samedi 3 Décembre - 12:32

Facebook

Partager ce site