Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Affi aux populations de Bloléquin : « Il y a un temps pour pleurer et un temps pour se lever et marcher à nouveau »


Affi aux populations de Bloléquin : « Il y a un temps pour pleurer et un temps pour se lever et marcher à nouveau »
Le président du Fpi qui effectue en ce moment une tournée dans le grand-Ouest a clôturé lundi l'étape de Bloléquin par un grand meeting qui a rassemblé un nombre impressionnant de participants. Tout en présentant la compassion du Fpi aux populations pour toutes les atrocités subies, Affi a demandé aux populations d'essuyer leurs larmes et de se remettre debout en ordre de bataille pour chasser leurs bourreaux du pouvoir par les urnes aux prochaines élections.

Après la libation faite par le chef central Blo Ettienne qui a fait des prières pour la libération et le retour du président Gbagbo, c'est à Tcheidé Jean Gervais membre de la direction du parti et cadre de la région qu'est revenu l'honneur de dresser le tableau des dégâts de l'ex-rébellion. Il se résume à plus de 10 mille morts; plus de 100 mille exilés; 52 villages incendiés au trois quarts, toutes les maisons des cadres Fpi totalement détruites; terres occupées de force par de nouveaux immigrés venus de pays voisins; occupation aux trois quarts des forêts classées par les mêmes nouveaux venus etc. Cependant, informe Tcheidé, les survivants sont restés dignes et restent très attachés au président Gbagbo et au Fpi. De sorte que toutes leurs préoccupations c’est de savoir ce qu'il en est de la situation du président Gbagbo à la Cpi et celle du Fpi".

Dans son intervention le président Affi est revenu sur la mort de Mahan Gahé qui était avant tout un syndicaliste. C'est-à-dire, selon Affi, quelqu'un qui avait décidé de mettre sa vie au service des autres. Et donc un humaniste, qui était un homme de progrès. Le président Affi estime que sa mort est le fait de la méchanceté. Et surtout que Mahan Gahé n'est pas le seul dans ce cas de figure, dira que le président du Fpi. Car, beaucoup de personnes ont été tuées dans région. Beaucoup d’autres ont été obligées de fuir leur pays pour aller trouver refuge au Liberia. « Parce que ceux qui dirigent leur pays constituent une menace pour elles ».

Mais fort heureusement, dira le président Affi, tout a une fin. Et il pense que ceux qui sont à l'origine de tous ces malheurs courent à leur fin. «Ils n'ont plus de cartouches. C'est pour ça qu'ils nous ont sortis de prison. Essuyez donc vos larmes et n'ayez plus peur. Il y a un temps pour pleurer et il y a un temps pour se relever et marcher à nouveau. Le temps de nous relever et de nous rassembler pour marcher à nouveau a sonné », indique le président Affi. Et il poursuit: « il faut que le pays change. Et il ne peut changer qu'avec nous. Ils ont échoué parce que leur entreprise n’était pas pour le progrès. Pour cela nous devons nous réconcilier. Il faut libérer le président Gbagbo et tous les autres prisonniers politiques ; il faut que tous les exilés politiques rentrent dans leur pays en sécurité. C’est le chemin pour que le pays se réconcilie et se remette sur la voie du développement. Et c’est nous Fpi avec le président Gbagbo qui pouvons le faire. Ils ont tellement échoué qu'ils vont prendre crédit au Congo. Et c’est une honte pour notre pays qui aidait les autres pays à payer leurs fonctionnaires. Il faut que cela change. Rassemblons-nous pour les chasser aux élections prochaines. Nous on ne tue personne. Mais on va les battre démocratiquement », a dit le président Affi.

Avant le meeting le président du Fpi a rendu visite aux parents de Gossio Marcel, ancien directeur général du Port autonome d’Abidjan à Ziglo, village de celui-ci. Il est allé également à Ziaglo saluer les parents de Doh Pierette et à Gueya pour saluer les parents de Tcheidé Gervais. Il a ensuite fait des escales dans les villages de Béoua et de Pohan. Dans ce village, le président du Fpi a fait d'un accueil enthousiaste et les populations de ces villages lui ont de nombreux dons au nom de leurs fils.

B.S.
In Notre Voie
Mercredi 13 Novembre 2013
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2130 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1922 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 884 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


L’hypocrisie Des Panafricons Sur L’esclavage Des Noirs En Libye: Certains africains, en particulier camerounais, so… https://t.co/s6p3GrAztb

Facebook

Partager ce site