Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Affi N’guessan confirmé dans ses fonctions de Président du FPI par la justice ivoirienne


Affi N’guessan confirmé dans ses fonctions de Président du FPI par la justice ivoirienne
La justice ivoirienne a confirmé, vendredi, Pascal Affi N'guessan dans ses fonctions de Président du Front populaire ivoirien (FPI) en annulant les résolutions du Comité central de ce parti tenu le 5 mars dernier par une dissidence, suspendant M. Affi, de toutes activités du FPI.

«Sur la demande principale de Pascal Affi N'Guessan. (...) la réunion du Comité central du Front populaire ivoirien du 05 mars 2015, a été convoquée et tenue dans des conditions contraires à ses statuts ; En conséquence, annule en toutes leurs dispositions, les résolutions qui en sont issues ; Vu l'extrême urgence ; Ordonne l'exécution provisoire de la décision », a déclaré le Président du tribunal de première instance d'Abidjan-Plateau, Ahmed Coulibaly.

Le tribunal, ajoute que « sur la demande reconventionnelle des consorts Oro Hubert Gauze en paiement de dommages et intérêts pour procédure abusive. Les y dit mal fondés ; Les en déboute. Met les dépenses à leur charge ».

Un Comité central tenu le 05 mars, avait désigné Abou Drahamane Sangaré, comme Président intérimaire du FPI et suspendu M. Affi de toutes "les activités du parti jusqu'au prochain congrès".

Qualifiant "d'illégal" le Comité central qui l'a révoqué, M. Affi avait porté plainte contre le camp Sangaré qui avait été convoqué le 26 mars par le tribunal avec d'autres cadres de ce parti, dont Laurent Akoun (ex-Secrétaire général), Justin Koua (ex-président de la jeunesse) Hubert Oulaye, Alphonse Douaty et Oro Gauze.

APA
Samedi 4 Avril 2015
Lu 234 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Wawayou le 04/04/2015 08:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a un seul FPI que nous reconnaissons nous proGbagbo majoritaire:
Le FPI du camarade professeur fondateur Sangaré du 05 Mars 2015

Affi, nous ne le reconnaissons plus comme Président du FPI. Affi peut toujours courir avec son FPI reconnu par le justice des vainquers de Ouatara Dramane.

Et Affi ne peut pas nous obliger à la suivre dans ses conneries.

2.Posté par Pierre Akossia le 04/04/2015 22:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J’ai lu pour vous. Merci Kassy N’Guesso !

ENTRE NOUS Dites moi c'est dans quel pays au monde le gouvernement choisit son opposant ?

Dites moi, c'est dans quel pays au monde le gouvernement choisit son opposant, refuse qu’un citoyen utilise les logos de son parti polique, refuse que les actionnaires nomment les dirigeants de leur société au détriment d’un opposant qu'il préfère.

C’est où au monde vous avez vu ça. Même les AFFIDÉS devraient sincèrement se poser cette question. ,Affi est au gouvernement ou a l’opposition ? Pourquoi Affi est le chouchou du régime Ouattara subitement et tout à coup? Quand on sait que ce régime manigance, manipule, paie tous ceux qui, de près ou de loin peuvent apporter leur contributtion à diaboliser Pr Laurent GBAGBO et le faire condamner

Cautionner la forfaiture d'Affi et le soutenir dans la destruction du principal parti de l’opposition ,c'est insulter la mémoire de plus 3000 morts et leur famille.Fais comme Mamadou Koulibaly, laisse ce que GBAGBO et Aboudramane ont crée et n’écoutes pas les officines occidentales.Tu as la montre avec toi, le régime avec toi, les chancelleries avec toi, la police et la justice d Ado avec toi, mais Sache que Dieu a le temps et GBAGBO a le FPI avec lui.

Tôt ou tard il fera jour,Toi AFFI tu auras écrit l’histoire de la lutte contre l’impérialisme dans le sang de tes camarades. Aujourd'hui plus que jamais nous demeurons ferme, et nous disons GBAGBO ou Rien, la Résistance ou Rien. Tu n auras pas le peuple .bon week end à tous.

Kassy N Guesso

3.Posté par Pierre Akossia le 05/04/2015 00:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J’ai lu pour vous !

Côte d’Ivoire Front Populaire – Akoun assurera l’intérim d’Abou Drahamane Sangaré

Décisions du comité central extraordinaire du FPI du samedi 4 avril 2015

Après un comité central extraordinaire qu’ils ont tenu ce samedi, les membres du comité central du FPI ont décidé de faire un sit-in devant la préfecture de police pour exiger la libération de Marie Odette Lorougnon.

Autres décisions prises pour parer aux rumeurs d’arrestations prochaines
1- Akoun Laurent assure l’intérim d’Abou Drahamane Sangaré
2- Koné Boubacar assure l’intérim d’Alphonse Douati.

4.Posté par Pierre Akossia le 05/04/2015 00:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
FPI - Sangaré dit qu’après le verdict honteux de la justice ivoirienne : « Le droit n’a pas été dit. Nous continuons le combat, et le combat finira par triompher. »

Et j’ajoute que, nous avons à faire à des corsaires, c’est-à-dire aux anticonstitutionnels, et nous n’avons pas à baisser les bras.

5.Posté par Akossia Pierre le 05/04/2015 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La modification du code électoral de notre constitution par Alassane Dramane Ouattara est une faute grave, surtout en tant qu’étranger. Koua Justin vient de rappeler la décision du tribunal au sujet du dépôt de candidature illicite d’Alassane Dramane Ouattara à la présidentielle par le président de la cour suprême Tia Koné. En lui disant, c’est quoi ce chiffon, s’agissant de falsification des documents officiels illégaux… Alassane Dramane Ouattara n’a plus son Bienfaiteur pour lui donner cette nouvelle chance, puisque cet étranger a emprisonné le Bon Samaritain du pays à La Haye.

*** J’ai lu pour vous ! A lire sans modération. Merci Justin !

Justin Koua écrit aux ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire: "Ouattara n’est pas éligible en 2015. Les Ivoiriens n’accepteront pas et ne toléreront pas le non-respect de leur Constitution pour satisfaire la forfaiture de qui que ce soit"

Justin Koua écrit aux ambassadeurs accrédités en Côte d’Ivoire "Si, par mégarde ou par mépris, une institution, quelle qu’elle soit, venait par déclarer Monsieur Alassane Ouattara candidat à l’élection présidentielle 2015, le peuple se verrait dans l’obligation d'imposer le respect de notre Constitution".

Koua Justin.
Dans une lettre aux ambassadeurs ouverte à l’opinion nationale dans le but de la prendre à témoin, Justin Koua secrétaire général adjoint chargé des syndicats, des organisations de masses et de la politique de la jeunesse, évoque les risques auxquels les ambitions de Ouattara exposent à nouveau le pays alors qu’il se sait inéligible.

KOUA Justin
Administrateur des Services Financier
Diplômé de l’ENA
Titulaire d’un DEA en Philosophie Politique et Sociale
Responsable politique
Ouvrier du Combat pour la Démocratie

Excellence Messieurs les ambassadeurs,

L’année 2015 est une année électorale, une année de grand intérêt pour un Pays qui a connu une grave crise militaro-politique depuis 2002 jusqu’à ce jour. C’est pourquoi en tant que citoyen ivoirien et démocrate convaincu, je me permets de vous prendre à témoin sur les risques encourus par un processus électoral bâclé en cette année électorale 2015. Les débats sont récurrents sur l’applicabilité totale ou partielle de la Constitution ivoirienne notamment l’article 35. Le chef de l’Etat actuel évoquait récemment une jurisprudence fictive qui lui permettrait d’échapper au respect de la Constitution actuelle.

Je vous rappelle que la seule jurisprudence qui prévaut en Côte d’Ivoire concernant Monsieur Alassane Ouattara est l’arrêt dit Tia Koné du nom de l’ex-président de la Cour Suprême qui indiquait explicitement que Monsieur Ouattara était inéligible évidemment « pour cause de nationalité douteuse ». Sans supputer sur cette question souveraine qui risquerait de remettre en question l’autorité de la chose jugée, il me sied de vous indiquer que cette décision demeure définitive, irrévocable, incassable et insusceptible de recours. Le régime de Monsieur Ouattara fait une confusion inquiétante des genres entre une décision prise par le Président de la République Laurent Gbagbo qui indiquait que les candidats issus des partis politiques et des mouvements armés signataires de l’Accord de Marcoussis devaient se présenter pour UNIQUEMENT les joutes présidentielles de 2010.

C’est ainsi que Monsieur Ouattara a pu se présenter par le biais de cette décision présidentielle magnanime venant de son adversaire Laurent Gbagbo. Cette décision présidentielle est unique, elle a été motivée par vos mandants qui ont convaincu le président Gbagbo de faire usage des pleins pouvoirs que lui donnait notre Constitution pour rendre Monsieur Ouattara éligible. Comme vous pouvez aisément le constater, ce n’est point le juge constitutionnel ivoirien qui a pris un arrêt a fortiori une décision pour annuler l’arrêt Tia Koné et effectuer ainsi ce que les juristes appellent un revirement de jurisprudence. En clair, Excellence Messieurs les ambassadeurs, Monsieur Alassane Ouattara ne peut, au regard de la Constitution ivoirienne prétendre se présenter à l’élection présidentielle de 2015. Il n’était pas éligible en 2000. Il n’était pas éligible en 2010. Il ne l’est toujours pas en 2015.

Cette évidence clairement mentionnée dans la Constitution Ivoirienne m’invite à appeler votre attention et vos consciences sur les possibles mouvements politiques incontrôlables que la soi-disant candidature de Monsieur Alassane OUATTARA pourrait provoquer en Côte d’ Ivoire. Pour votre gouverne, Excellence Messieurs les ambassadeurs, les Ivoiriens n’accepteront pas et ne toléreront pas le non-respect de leur Constitution votée à plus de 86% pour satisfaire la forfaiture de qui que ce soit.

Si, par mégarde ou par mépris, une institution, quelle qu’elle soit, venait par déclarer Monsieur Alassane Ouattara candidat à l’élection présidentielle 2015, le peuple se verrait dans l’obligation de manifester pacifiquement mais sans faiblesse pour imposer le respect de notre Constitution. Tous, autant que nous sommes, avons l’obligation du respect strict de notre Constitution et des lois de notre pays. Je crains, en vérité, Excellence Messieurs les ambassadeurs, que le non-respect de notre constitution avec la volonté d’imposer Monsieur Alassane OUATTARA comme candidat ne précipite une guerre civile aux conséquences incalculables dans notre pays. C’est cette crainte légitime qui me conduit à vous inviter à refuser de vous montrer timorés et silencieux devant cette intention avouée de Monsieur Alassane Ouattara de mépriser la Constitution ivoirienne, expression du peuple souverain de Côte d’Ivoire.

Je veux vous inviter à ne pas perdre la voix devant cette menace qui profile à l’horizon par la faute d’un seul individu. Excellence Messieurs les ambassadeurs, je refuse que vous perdiez votre crédibilité ou votre conscience et que vous trahissiez la confiance de ceux d’entre nous, qui, de bonne foi ou naïvement, croient en votre capacité d’être des personnes soucieuses de la légalité dans un Pays. Excellence Messieurs les ambassadeurs, je refuse que vous soyez répudiés par ceux des nôtres qui verraient dans votre mission la planification, l’organisation et l’exécution des crises dans notre pays aux fins de mieux exploiter nos ressources au profit de vos pays respectifs.

Excellence Messieurs les ambassadeurs, je vous serai gré de bien vouloir exhorter Monsieur Alassane Ouattara de se tenir loin de cette élection présidentielle qui ne le concerne ni de loin ni de près. Excellence Messieurs les ambassadeurs, si hier, vous vous êtes murés dans un mutisme incompréhensible et même injurieux pour le peuple dans la mise en place de la soi-disant CEI désuète, moribonde, non transparente, non crédible avec Youssouf Bakayoko, vous avez l’obligation morale, le devoir politique de ne point vous plier à cette énième forfaiture. Excellence Messieurs les ambassadeurs, si hier, nous nous sommes vus, avec le concours de Nicolas Sarkozy et Barack Obama, manifesté par un soutien armé, nous imposer le régime de Monsieur Alassane Ouattara, aujourd’hui, nous n’en voulons plus. Nous n’en pouvons plus.

Le peuple ivoirien est prêt à se donner les moyens légaux et pacifiques pour en finir avec l’état d’insécurité, l’état d’exception, l’état de l’arbitraire, l’état d’injustice qui prévaut depuis la venue au pouvoir de Monsieur Ouattara. Nous ne pouvons accepter de demeurer dans la souffrance, de voir le peuple ivoirien réduire à la mendicité faute d’une gestion hasardeuse et inconséquente. Si l’on nous contraint, nous nous battrons pour faire respecter notre Constitution. Dans l’espoir que vous vous impliquerez dans la construction de la paix sociale en Côte d’Ivoire, veuillez agréer, Excellence Messieurs les ambassadeurs, mes respects les plus distingués.

KOUA Justin
Administrateur des Services Financier
Diplômé de l’ENA
Titulaire d’un DEA en Philosophie Politique et Sociale
Responsable politique.

Ouvrier du Combat pour la Démocratie
In Aujourd’hui / N°861.

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1167 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1753 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2148 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1381 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 631 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 695 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Législatives : Dédié invite les indépendants issus du RHDP à se... https://t.co/HeZVapxn8L https://t.co/A2bQFInBOe
Mardi 6 Décembre - 08:40
ladepechedabidjan : Côte d’Ivoire : appel au respect des droits de l’homme à Bouaké: Bouaké, ville du Centre... https://t.co/1b26kSwB1a https://t.co/2Hhzu3zGJI
Lundi 5 Décembre - 21:32
ladepechedabidjan : Côte d’Ivoire : Ouattara demande "une majorité à l’Assemblée" pour "accélérer des... https://t.co/Ag39YtIZWm https://t.co/8qKAsSnEYU
Lundi 5 Décembre - 06:50
ladepechedabidjan : Football: Yaya Touré arrêté pour conduite en état d’ivresse à l’Est de Londres:... https://t.co/QyJZJlmYtU https://t.co/6q8KL2Wlj3
Lundi 5 Décembre - 06:25

Facebook

Partager ce site