Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Affaire «deux Ivoiriens extradés du Ghana» Trois indices qui mènent à un auto-complot mal ficelé


Affaire «deux Ivoiriens extradés du Ghana» Trois indices qui mènent à un auto-complot mal ficelé
Alors que le régime d’Abidjan fait des gorges chaudes sur l’extradition par le Ghana de «deux acheteurs d’armes pro-Gbagbo», et salue pour la première fois depuis la crise de nerf qui a entrainé la fermeture unilatérale des frontières aériennes, terrestres et maritimes, la «bonne coopération de la police ghanéenne, Le Temps revient sur cette opération de communication qui a tout d’un complot … mal ficelé. Partis acheter des armes au Ghana, deux Ivoiriens pro-Gbagbo extradés. telle est l’information rendue publique par les autorités ivoiriennes depuis dimanche 7 octobre 2012 soir, et qui fait, le lendemain lundi la manchette de la plupart des journaux proches du pouvoir ivoirien. Selon Abidjan ces deux Ivoiriens, Dazeré jean claude et tanké Blaise Aimé, des « pro-Gbagbo » sont « tombés dans les filets de la police ghanéenne » qui les a extradés sans autre forme de procès. De quoi saluer la «bonne collaboration» de la police Ghanéenne et la «promptitude» avec laquelle elle a travaillé. A première vue, cette «franche collaboration» entre les deux Etats inaugure des nouveaux rapports après les accusations portées par les autorités de côte d’Ivoire contre le Ghana voisin, accusations qui ont entrainé la fermeture unilatérale des frontières terrestres, maritimes et aériennes par la partie ivoirienne. cependant force est de constater que cette information sur la nouvelle «bonne collaboration» des deux pays paraît assez curieuse. Dans la mesure où elle intervient en pleine polémique sur les actes de «déstabilisation» qu’orchestreraient les exilés pro-Gbagbo depuis le territoire ghanéen et pour lesquels le pouvoir d’Abidjan avait commis la semaine dernière M. Bert Koenders, le représentant spécial du Spécial du Secrétaire général de l’onu en côte d’Ivoire (onuci), en vue de discuter avec ces derniers et les «ramener à la raison». Des zones d’ombre dans cette opération d’extradition. Pour les élucider, il faut retourner au 23 septembre 2012. ce jour-là, trois jeunes gens qui exercent le «métier» de passeur à la frontière de noé ont été arrêtés par les Frci qui les ont assimilés aux «assaillants venus du Ghana» pour l’attaque. transférés à Abidjan pour des interrogatoires, ces trois jeunes gens originaires de la région de Soubré, ont affirmé être des passeurs et non des assaillants. Les enquêtes militaires, selon nos sources au sein des Frci auraient démontré qu’ils sont bel et bien des passeurs et connus à noé pour cette activité jugée lucrative. Sur ces entrefaites, leurs parents venus plaider pour leur libération, ont été sommés de payer la rançon de 300.000 Fcfa par personne. Après négociation, le montant de 200.000 Fcfa a été déboursé pour chacun et tous les trois ont été remis en liberté. A ce jour, rien ne dit que d’autres passeurs avides d’argent ne se seraient pas mis à jouer le jeu des pro-Gbagbo pour se faire du sou avec les Frci. Une autre préoccupation que soulève cette extradition, c’est le caractère, pourtant, pacifiste du pays où les deux acheteurs d’armes devraient réceptionner leurs colis. Le Ghana a une longue tradition d’hospitalité, de démocratie, de coopération saine et de bon voisinage avec le reste de la sous région. Alors pourquoi ce pays et non un autre beaucoup cité et épinglé par les organisations internationales de défense des droits de l’Homme, pour sa propension pour les activités subversives et ses accointances avec les déstabilisateurs ? Pourquoi pas le Burkina Faso par exemple, puisque nous parlons de trafic, d’achat d’armes et de déstabilisation ? car c’est tout de même troublant que «des pro-Gbagbo» se prêtent à un tel jeu, alors qu’ils sont dans le viseur du régime d’Abidjan qui veut leur extradition, et au moment où ces derniers continuent de bénéficier de la protection des autorités ghanéennes et du Haut commissariat aux réfugiés (Hcr). nous sommes d’autant plus confortés dans nos questionnements, lorsque nous apprenons d’autres informations contradictoires sur cette question d’acheteurs d’armes pro- Gbagbo. En effet, selon des sources anonymes au coeur de la police ghanéenne, les nommés Dazeré jean claude et tanké Blaise Aimé seraient des «pauvres gens en mal de rapines », ils ne seraient pas des pro-Gbagbo comme tente de le faire croire le pouvoir d’Abidjan. cette extradition, à en croire nos sources, serait une opération de communication de la part du régime ouattara, qui voudrait cacher le malaise qu’il a créé avec le pouvoir central ghanéen, une maladresse diplomatique dont Abidjan tenterait de colmater les brèches. ce qui paraît plausible et appelle à des questions sur le fond. Un policier, indique notre source, expliquait ce matin (ndlr : lundi 8 octobre 2012) que «pour des personnes censées venir acheter des armes, ces individus n’avaient aucune somme d’argent importante en leur possession lors de leur arrestation. Mieux ces deux individus ont eux-mêmes demandé à être extradés lorsque nous leur avons fait part de la demande du gouvernement ivoirien. Nous doutons fort que des personnes sachant ce qui les attend dans leur pays pour l’acte commis puissent faire une telle requête». En effet, nous sommes d’accord mais surtout surpris autant que le policier anonyme ghanéen de la célérité avec laquelle les deux personnes incriminées ont demandé à être renvoyées dans leur pays. Surtout quand l’on sait comment le régime ouattara traite les personnes désignées sous le vocable de pro-Gbagbo. Le cas Lida Kouassi Moïse notamment, continue de faire couler encre et salive. L’ancien ministre de la Défense et ancien conseiller du président Laurent Gbagbo a été interpellé à son domicile au togo, par les autorités policières de ce pays, puis extradé en côte d’Ivoire, dans un avion spécialement affrété pour lui, le jour même de son interpellation. De retour à Abidjan Lida Kouassi a été brandi à la télévision nationale ivoirienne par le ministre de l’Intérieur d’Alassane ouattara, M. Ahmed Bakayoko lui-même. L’ancien sécurocrate de Laurent Gbagbo a fait une déclaration dans laquelle il s’accusait et reconnaissait les faits à lui reprochés. L’opinion nationale et internationale l’a entendu marmonner des propos graves d’auto-accusation. L’ancien ministre exilé au togo depuis la crise d’avril 2011 et extradé présentait sur rti 1, la mine d’une personne qui a subi des heures de tortures. En effet, M. Lida séjournait dans les locaux de la Dst (Direction de la surveillance du territoire), une institution qui n’a pas bonne réputation depuis qu’Alassane ouattara a pris le pouvoir. Dans l’imagerie populaire ivoirienne, la Dst est un centre de torture où le régime ouattara inflige des traitements inhumains à toute personne soupçonnée de le renverser. concernant les deux «acheteurs d’armes» qui seraient des pions du régime ouattara, selon nos sources, il y a donc risque de dénonciations des personnes déjà dans le viseur du pouvoir ivoirien. Après leur extradition du Ghana en côte d’Ivoire, l’on ne serait pas surpris de voir, «les acheteurs d’armes», Dazeré jean claude et tanké Blaise Aimé procéder à des dénonciations calomnieuses, citant pêlemêle, «leurs complices» les exilés ivoiriens au Ghana pour la plupart des proches de l’ancien président de la république, Laurent Gbagbo. tous les ingrédients d’une manipulation mal ficelée sont en place.

Gnakabi Vacouh in Le Temps


Samedi 13 Octobre 2012
Lu 283 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1160 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1741 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2144 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1376 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 626 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 691 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : PROMOTION DU SINGLE BOUGER-BOUGER : UNE JOURNÉE À PARIS AVEC MAGIC SYSTEM ET MOKOBÉ https://t.co/iGIDaFh6r5 https://t.co/AGjQ4Oy0xf
Samedi 3 Décembre - 20:35
ladepechedabidjan : Législatives en Côte d’Ivoire : une partie du FPI ne présentera pas de candidat: En Côte... https://t.co/dCD0pf59ZS https://t.co/cQHVBHDstV
Samedi 3 Décembre - 13:27
ladepechedabidjan : Et si j’avais raison: Avec les élections en Gambie et surtout le système particulier de... https://t.co/dFsYGHVW7c https://t.co/hEKe5Bmf9G
Samedi 3 Décembre - 13:02
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Les affrontements entre des "syndicats" à Abidjan vendredi ont fait 2... https://t.co/P5a73D8R6x https://t.co/EdxtEhgZ6K
Samedi 3 Décembre - 12:32

Facebook

Partager ce site