Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Affaire de fétiches, palabres avec A'Salfo : les Marabouts d'Afrique font le grand déballage

Avec la chanson "Zéhimagaze", Les Marabouts ont du succès. De passage à notre rédaction, ils nous ont accordé une interview, dans laquelle ils parlent sans langue de bois.


Affaire de fétiches, palabres avec A'Salfo : les Marabouts d'Afrique font le grand déballage
Vous connaissez le succès avec la sortie de votre dernier album. Vous avez un titre "Zéhimagaz" qui sort de l'ordinaire. Comment avez vous été inspirés?


Il faut dire que l'inspiration nous vient de Dieu parce que tout ce que le Seigneur fait est bon. Et il donne satisfaction à son serviteur comme il le dit.

Comment vous est venue l'idée de trouver ce titre ?



Nous nous sommes rendus à Gagnoa, précisément à Gnalépa, à des funérailles du père d'un ami et le matin, il y a eu la messe de requiem. Nous entrons à l'église et j'entends '' zéhimangazé zésichrist libermo''. D'abord, c'est la mélodie qui m'a attiré. J'ai bien aimé cette mélodie et donc j'approche mon ami pour lui dire que la mélodie du vieux me plaît. Je la trouvait originale. Il me dit quoi ? "Il ne chante pas en bété, il chante en français''. Je lui dis: "Mais qu'est-ce que tu me raconte?" Mon ami me rétorque : "Écoute bien! zémangazé zésichrist libermo". Je réponds : ''Mais, il n'y a pas un seul mot de français dans ce qu'il dit''. Je n'en revenais pas. Et quand j'ai vraiment prêté l'oreille j'ai compris que le vieux chantait en français. Il disait simplement : "Je m’engage Jésus Christ libère-moi". Alors je me suis dis pourquoi ne pas apporter notre touche à cette chanson qui est quand même originale ?

Le succès a mis du temps à venir n'est-ce pas ?


Non ça été un succès immédiat avec cette chanson.

Vous renouez avec le succès grâce un à inconnu. Un monsieur qui semble torturer la langue française. Pensez-vous lui verser des droits ?


Parlant de droits, nous ne voulons pas rentrer dans les détails, mais nous sommes en de bons termes avec la famille de ce monsieur et nous allons retourner dans ce village bientôt pour le rencontrer.

Est-ce qu'il ne serait pas intéressant de faire connaître ce vieux aux Ivoiriens comme l'a fait François Kency en son temps avec le Vieux Bernard Gnapo ?


On a d'autres chansons à faire avec le vieux. Au fait, ils n'ont pas cette habitude de chanter. Nous avons trouvé que cette chanson était originale et aujourd'hui ça cartonne. La reconnaissance paie. Nous pensons qu'il faut être de mauvaise foi pour ne pas retourner à Gnalépa pour aller dire merci au vieux. Maintenant quant aux droits que nous devons verser, ce que nous allons donner n'engage que nous.

Aujourd'hui, on se rend compte que la plupart des grands chanteurs Zouglou se trouvent en France. Même quand un artiste sort un album et que ça connaît du succès, aussitôt il s’exile en France... L'aventure ne vous tente pas ?



L'aventure nous tente, mais nous voulons rester en Côte d'Ivoire pour nous ressourcer. Ici, c'est notre base.
Est-ce que vous pensez que la force du zouglou se trouve forcément à Paris ? Aujourd'hui Yodé et Siro, Lunik, Abalé Tawalé, Vieux Gazeur et beaucoup d'autres s'y trouvent... 
L'inspiration du groupe Marabout se trouve en Côte d'Ivoire. Nous aussi nous souhaitons être à Paris mais pour le moment nous ne sommes pas prêts à y aller. Moi je suis très content pour les artistes qui sont là-bas. Parce que ce sont nos ambassadeurs au niveau de l'Europe. Donc, c'est un plaisir pour nous de les voir évoluer là-bas et nous leur disons merci pour tout ce qu'ils font en France.

Vous qualifiez ces artistes d'ambassadeurs de la musique ivoirienne alors que vous savez qu’ils ne mènent pas une grande carrière en France...


Nous pensons que c'est un choix qu'ils ont mûri. Et puis il y a aussi un temps pour tout. Aujourd'hui ils sont en train de semer du bon grain et grâce à Dieu ils vont récolter bientôt ce qu'ils ont semé. Ils ont fait leur choix et c'est une question de principe.

Votre succès aujourd'hui n'est pas dû à l'absence de tous les ténors du Zouglou qui se trouvent actuellement en France ?


Non ! C'est notre temps, c'est tout. Quand nous avons sorti notre album, il y avaient des artistes qui avaient eux aussi sorti leur album. Il y avait Magic System, qui a mis son album ''Mamadou'' sur le marché, il y avaient les Mercenaires. Les Patrons étaient également sur le marché , il y avait Espoir 2000, Petit Sako, Lato Crespino... mais ''zéhimagaz'' est toujours premier. Quand Dieu te donne ton temps c'est ton temps.

Avant de connaître le succès, vous avez connu une traversée du désert...


Oui, c'est vrai. C'est ce qui fait la force des Marabouts d'Afrique aujourd'hui. Nous avons accepté notre traversée du désert. Nous avons vu des gens qui ont connu le succès avant nous. Ces gens nous ont laissés en chemin. Je ne citerai pas de nom. Je parle de tout le monde. Je crois qu'il faut accepter son temps, ce temps qui est l'autre nom de Dieu. C'est vrai, cela a mis du temps, mais on doit dire que le temps a fait son temps.

Vous est-il arrivé de penser à abandonner la musique ?


Quand on sortait des albums qui ne marchaient pas on se disait les gars, on ne baisse pas les bras parce que c'est notre métier. Nous n'avons que la musique comme métier, nous ne faisons rien d'autre que la musique. Quand ce n'est pas bon, on peut se laisser aller au découragement, mais on ne baisse pas les bras.

Certains de vos détracteurs disent que vous avez fait des pratiques mystiques pour connaître enfin le succès...


C'est ce qu'ils vous ont dit?
Ils ne vous ont pas dit aussi qu'on a enterré des bœufs vivants quelques part à Anoumabo? 
Il faut que les gens arrêtent de raconter n'importe quoi !

Est-ce qu'il ne vous est pas arrivé d’en vouloir à des artistes qui vous ont abandonnés sur la route?


Non! Nous ne leur en voulons pas. Parce qu'on sait que Dieu a un temps pour tout le monde, donc aujourd'hui le temps du groupe les Marabouts est arrivé et il faut accepter cela. Il y a des gens qui ont pris l'ascenseur et nous avons emprunté les escaliers, mais nous sommes arrivés avant eux.

Avec Magic System, c'est aujourd'hui la réconciliation ?


Oui. Mais quand on parle de réconciliation, c'est trop dire parce qu'il n'y avait pas de division en tant que telle. C'étaient des malentendus. Même dans un couple des malentendus surviennent. A'salfo et les autres membres de Magic System ne sont pas nos amis, nous sommes des frères. C'est vrai qu'il fut un moment où nous étions tous perdus mais Dieu merci, aujourd'hui ça va entre nous.

Aujourd'hui, êtes-vous capables de demander à A'salfo de vous aider à vous positionner sur le plan international ?


Laissons Dieu faire son travail parce que Magic System n'a pas eu besoin d'appeler telle ou telle personne pour se faire connaître sur la scène internationale. Nous avons tout confié à notre Dieu. Certes l'homme vient mais Dieu passe par l'homme pour faire l'homme.

Source : Star Magazine
Mardi 17 Décembre 2013
Lu 735 fois
La Dépêche d'Abidjan



People
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 582 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 30/09/2016 | 1802 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/09/2016 | 3398 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/07/2016 | 853 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/07/2016 | 522 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/07/2016 | 589 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/07/2016 | 439 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 4



ladepechedabidjan : RAMSES DE KIMON - NO REASON (Clip HD MG) https://t.co/nyBU1DdQcU https://t.co/grXxvHLroH
Jeudi 8 Décembre - 20:46
ladepechedabidjan : PROCÈS GBAGBO - BLÉ GOUDÉ : Le témoin nie l'existence d'un massacre d'Ebriés à Anankoua... https://t.co/i0lWaEuTjr https://t.co/dVnSw9l0Vm
Jeudi 8 Décembre - 10:52
ladepechedabidjan : Législatives ivoiriennes : La Commission électorale publie une "liste définitive" de... https://t.co/eMJXladLPn https://t.co/F4WMvUvoz0
Jeudi 8 Décembre - 10:42
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - 25e anniversaire de l’UNJCI : 15 journalistes distingués dans l’ordre du... https://t.co/kYve8SiJSl https://t.co/45g4qQlmeD
Jeudi 8 Décembre - 10:26

Facebook

Partager ce site