Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Affaire Robert Guéi : Affi interrogé hier par le tribunal militaire


Affaire Robert Guéi : Affi interrogé hier par le tribunal militaire
Le président du front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’guessan, a été interrogé hier par le deuxième cabinet d’instruction du tribunal militaire d’Abidjan dans le cadre de l’affaire liée à la mort du Général Robert Guéi. « J’ai reçu la convocation la semaine dernière et entendu ce matin comme témoin en ma qualité de premier ministre à l’époque des faits», a déclaré M. Affi joint par téléphone en début de soirée. Information confirmée par le procureur militaire Ange Késsy, selon l’agence APA, sans plus de précision. L’audition a duré environ 55 minutes de 10h10 à 11h05, selon des sources proches du dossier. Le président du FPI était assisté de son avocat, Me Félix Bobré. Il a regagné son domicile après l’audition. « C’est à cause de cette convocation que je n’étais pas à l’ouverture des assemblées de la BAD où j’étais invité », a précisé le président du FPI, candidat de son parti à l’élection présidentielle d’octobre prochain.

Le général Robert Guéi a trouvé la mort dans la nuit du 18 au 19 septembre 2002, aux premières heures de la tentative de coup d’État contre le régime du président Laurent Gbagbo qui s’est rapidement muée en rébellion armée. Le ministre de l’intérieur Emile Boga Doudou, un fidèle du président Laurent Gbagbo avait également été tué. Ayant finalement réussi à prendre le pouvoir par les armes, les auteurs de la tentative de coup d’Etat de 2002 qui revendiquent leur proximité avec le général Guéi estiment que la veille des prochaines élections est le moment le plus propice pour que la justice règle cette affaire. en oubliant royalement Emile Boga doudou et les autres morts.

Augustin Kouyo
In Notre Voie

Mercredi 27 Mai 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 28/05/2015 01:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voici une autre version dont Affi N’Guessan est lamentable, et véritablement minable.

Pour moi, Affi N’Guessan est un misérable, faible, petit, pitoyable, faux, hypocrite; Individu sans importance, sans intelligence, il accuse presque le président Laurent Gbagbo, il est encore plus danger public que son patron Alassane Dramane Ouattara.

J’ai lu pour vous !

Affaire assassinat de Guéï Robert : Comment Affi NGuessan trahi encore Gbagbo au tribunal.

Quelques heures seulement après l'ouverture du procès civil de Guéï Robert, le candidat du FPI à l'élection présidentielle ivoirienne de 2015 a été l'une des premières personnes extérieures à être entendu par le tribunal militaire. Cependant, il nous a été rapporté que le président du FPI aurait trahi une nouvelle fois son prédécesseur à la tête du parti devant la justice en faisant des révélations suspicieuses.

Avant de répondre aux questions du procureur, l'ancien premier ministre de Laurent Gbagbo a d'abord nié sa participation à l'assassinat du défunt général, tout comme au complot qui l'avait précédé.

Lorsque le juge d'instruction lui a posé la question de savoir pourquoi il avait lu un communiqué à la télévision afin d'annoncer la mort du général Guéï Robert. Le procureur a aussi demander les raisons pour lesquelles il a pu affirmer à l'époque que Guéï Robert avait été abattu par les forces de défense et de sécurité alors il se rendait sur le plateau de la télévision pour faire une déclaration suite au déclenchement de la crise de septembre 2002.

A ces questions, Affi N'Guessan aurait répondu que: « Ceux qui dirigeaient les opérations militaires sur le terrain m'ont dit que l'ordre de tuer Guéï Robert était venu directement d'en haut. Moi je n'ai fait que lire le communiqué ».

A première vue et pour le profane, cette affirmation pourrait être innocente mais il ne faut pas beaucoup pour comprendre que le président contesté du FPI accusait subtilement Laurent Gbagbo, alors président de l'époque. Cette déclaration si elle venait à être confirmée signifierait que ce serait Laurent Gbagbo qui aurait donné l’ordre depuis l’Italie pour assassiner Guéï Robert parce qu'il s'y trouvait au moment des faits.

Il convient de relevé ce point parce qu'effectivement, étant le Premier Ministre de l'époque, Affi N'Guessan n’avait que pour hiérarchie, l’actuel prisonnier de la Haye, Laurent Gbagbo.
Pour l'heure, cette information n'a pu être ni infirmée ni confirmée mais nous continuons de mener nos enquêtes afin de faire jaillir la lumière sur cette affaire.

Nous vous reviendrons.
autre source

2.Posté par Akossia Pierre le 29/05/2015 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai lu pour vous !

AFFI NGUESSAN, QUI AVAIT INTÉRÊT À TUER GUEI ROBERT?

Il est de notoriété publique que OUATTARA est le commanditaire de l'assassinat de GUEI ROBERT . Je propose à AFFI de relire la confession de Ibrahim Padjofê, publiée dans fraternité matin du 3 septembre 2003 un rebelle de dramane OUATTARA qui a participé à toutes les étapes, de la préparation au Burkina Faso, à l'agression de la Côte d'ivoire en 2002. Dans une lettre de près de 5 pages, il a tout expliqué: le financement de la rébellion, le recrutement des combattants, leur "formation", le rôle de dramane OUATTARA , de Blaise COMPAORÉ , de la France et de ses médias et ONG, la liste des personnes à tuer, "l'escadron de la mort", etc. Pour les personnes à assassiner, je m'arrête sur trois qui ont été effectivement atteintes. GUEI Robert , BOGA Doudou et plus tard TAPÉ KOULOU.

Je commence par le dernier. C'est CHÉRIF OUSMANE qui a proposé que TAPÉ KOULOU soit tué puisqu'il enquêtait dans plusieurs dossiers sur les origines de dramane OUATTARA . C'est Blaise COMPAORÉ qui a proposé que BOGA DOUDOU soit tué, ce qu'a fait le groupe de WATTAO. Quant à GUEI Robert , c'est dramane OUATTARA lui-même qui a proposé qu'il soit tué, du fait que GUEI Robert l'aurait trahi en 2000. C'est MABRI TOUAKEUSE qui a livré aux rebelles le secret sur la cachette de GUEI . C'est pourquoi dramane OUATTARA s'arrange toujours pour le garder dans son gouvernement. Il sait trop de choses. Il vaut mieux l'avoir avec soi que contre soi. Quand, au cours de leur réunion à OUAGADOUGOU , BALLA KÉITA ( l'envoyé de GUÉI ) a appris que dramane OUATTARA a proposé l'assassinat de son patron, il s'apprêtait à rentrer d'urgence à Abidjan pour rendre compte à son chef. La même nuit, sur ordre de OUATTARA et COMPAORÉ , Balla KÉITA a été éliminé par des éléments de la garde républicaine du Burkina Faso . OUATTARA , en chantant la mort de GUÉI, joue une comédie funeste. Si AFFI s'est prêté au jeu, c'est qu'il veut mourir avec OUATTARA . Même BÉDIÉ, KKB, GUIKAHUÉ étaient sur la liste (dans la lettre de Ibrahim padjofê).

Décidément AFFI,l'homme devenu la nouvelle béquille de OUATTARA voit plutôt une nouvelle occasion dans l'affaire GUEI Robert pour casser du GBAGBO rien que pour ses propres ambitions égoïstes .

Mais que AFFI sache que les ivoiriens ne sont pas dupes ils ont cerné sa stratégie .Tuer GBAGBO politiquement ,le maintenir à la Haye pour que lui AFFI aille à l'élection présidentielle sans concurrent au FPI .C'est pour la même cause qu'il s'était déjà précipité à livrer ses propres camarades du parti à la justice de OUATTARA .

Le revirement de AFFI n'est plus un secret ou une surprise car les actes posés parlent d'eux-mêmes. Il n'y a que des myopes ou des sourds-muets qui l'accompagnent dans sa chute, voire sa destruction politique. Obnubilé par l'argent et fuyant la prison il a accepté la traitrise. AFFI N'GUESSAN vient de signer Volontairement la fin de sa carrière politique .Le FPI vient d'avoir encore raison de s'en être débarrassé.

Adolphe Inagbe.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2136 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1925 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 887 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


CÔTE D'IVOIRE - Politique, justice et diplomatie occupent la Une des journaux ivoiriens: L’hommage du peuple Akyé a… https://t.co/JoOXDuYnjF

Facebook

Partager ce site