Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Affaire Mahé: les proches accusent les militaires d'avoir tué un innocent


Les militaires français jugés à Paris pour l'avoir tué n'ont aucun doute, Firmin Mahé était un criminel, un "coupeur de route". Mais les proches de la victime sont venus d'Abidjan pour affirmer lundi devant la cour d'assises qu'ils avaient éliminé un innocent.
Les militaires français jugés à Paris pour l'avoir tué n'ont aucun doute, Firmin Mahé était un criminel, un "coupeur de route". Mais les proches de la victime sont venus d'Abidjan pour affirmer lundi devant la cour d'assises qu'ils avaient éliminé un innocent.
Les militaires français jugés à Paris pour l'avoir tué n'ont aucun doute, Firmin Mahé était un criminel, un "coupeur de route". Mais les proches de la victime sont venus d'Abidjan pour affirmer lundi devant la cour d'assises qu'ils avaient éliminé un innocent.

"Mahé, c'est un parent à moi, il venait faire des travaux de plomberie chez moi, ce n'est pas un coupeur de route. C'est un mensonge", a déclaré Madeleine Monahin, 62 ans, appelés à la barre en tant que témoin.

Pasteur, elle s'occupe du fils de Firmin Mahé, qui a 8 ans et n'est pas venu parce qu'il est à l'école, a-t-elle dit.

Quatre militaires français, anciens membres de la force Licorne en Côte d'Ivoire, sont jugés depuis le 27 novembre pour le meurtre de Firmin Mahé, étouffé le 13 mai 2005 avec un sac plastique alors que, blessé à la jambe, il était transporté dans un véhicule blindé entre Bangolo et Man, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire.

Depuis le début du procès, les accusés, qui disent avoir agi sur ordre, et plusieurs militaires cités comme témoins, ont affirmé leur certitude quant aux activités de la victime.

Pour eux, Mahé était un chef de bande de coupeurs de route, dépouillant les voyageurs et semant la terreur dans la zone tampon, dite "zone de confiance", instituée entre le nord du pays tenu par la rébellion et le sud loyaliste.

Selon les militaires, les autorités de son village auraient même refusé de récupérer son corps, tant il avait déshonoré les siens. Autre preuve qu'ils avaient bien ciblé le "bon" Mahé, les exactions se sont arrêtées après sa mort.

La famille, elle, estime qu'il y a eu confusion entre Firmin Mahé et un homonyme, Nestor Mahé, qui se faisait appeler "Zas" et a été arrêté à la même époque.

L'enquête française avait toutefois estimé que ces affirmations ne résistaient guère à l'analyse, ce que des proches de Mahé comptaient contester encore une fois à l'audience.

"On ne se réjouit jamais de la mort d'un homme"

Depuis le début du procès, la famille était bloquée en Côte d'Ivoire par des problèmes de passeports et de visas.

Mais outre Madeleine Monahin, une ancienne compagne de la victime, un frère et un cousin sont finalement arrivés à Paris et devaient être entendus en fin de journée par la cour d'assises comme parties civiles.

Tous trois, visages graves, emmitouflés dans des anoraks, sont entrés dans la salle d'audience peu avant midi et ont pris place à la gauche des accusés, assis eux les uns derrière les autres, par grade décroissant.

Au premier rang, le colonel Eric Burgaud, qui a reconnu avoir transmis l'ordre que Mahé n'arrive pas vivant à destination. Derrière, l'adjudant-chef Guy Raugel, qui a étouffé Mahé, le brigadier-chef Johannes Schnier, qui maintenait la victime, et le brigadier Lianrifou Ben Youssouf, qui conduisait le véhicule.

L'audience avait repris lundi avec le témoignage du lieutenant-colonel Arnaud le Secretain du Patis, chef d'escadron à l'époque des faits.

"Dans le métier qui est le mien, on ne se réjouit jamais de la mort d'un homme, fût-il un ennemi. En revanche, ce qui est factuel, c'est que cet événement a ramené la paix" dans la zone de confiance, a-t-il déclaré.

"Aussi illégale que soit la mort de Firmin Mahé, est-il possible qu'elle ait été légitime?", lui a demandé Alexis Gublin, avocat du colonel Burgaud. "Cette question occupe la pensée militaire depuis le début de cette affaire, la réponse n'est vraiment pas simple..."

Le témoignage très attendu du général Henri Poncet, qui commandait la force Licorne en 2005, est prévu mardi après-midi. Eric Burgaud dit avoir tenu de lui l'ordre implicite de tuer Firmin Mahé, ce que le général a toujours nié.

AFP


Mardi 4 Décembre 2012
Lu 124 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1179 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1773 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2153 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1390 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 636 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 700 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : PROCÈS GBAGBO - BLÉ GOUDÉ : Le témoin s'est vu proposer un soutien financier pour son... https://t.co/WIYtoRshAC https://t.co/vApbyQ71Z0
Mercredi 7 Décembre - 17:56
ladepechedabidjan : À PROPOS DE LA MALADIE DE MARIE LOUISE ASSEU - LES PRÉCISIONS DE SES PROCHES : "IL N'Y A... https://t.co/wi6kteTCK4 https://t.co/sostGDyoaQ
Mercredi 7 Décembre - 15:57
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Le Bâtonnier entend privilégier ’’ la liberté de choix’’ de la défense... https://t.co/CXomA7ZR2U https://t.co/qulpFE2IhX
Mercredi 7 Décembre - 15:22
ladepechedabidjan : Interview-« Le vrai nom de Kabila est Hippolyte Kalambé, Kagamé construit le Rwanda avec... https://t.co/y4lwo4fcBN https://t.co/LNxAhiOsun
Mercredi 7 Décembre - 11:07

Facebook

Partager ce site