Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan








10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Affaire "Le contorsionniste Abel Naki, les extrémistes du FPI et la République" - Armand Iré répond à Franklin Nyamsi: "La déchéance morale et intellectuelle a un nom : Franklin Nyamsi


Chers amis de la Côte d'Ivoire,
J'ai vu avec beaucoup de détachement une vidéo publiée sur connectionivoirienne.net, dans laquelle le sieur Abel Naki, invité en même temps que moi-même par M. Aly Touré, membre proactif du RDR connu sur la place de Londres, au lancement du Mouvement Convergence 2020 le 27 juin 2014 à l'Hôtel Pullmann de Paris.
Dans cette vidéo, un individu nommé Armand Hiré, aboyeur professionnel de la galaxie pro-Gbagbo d'Europe, charge les sieurs Naki et Zap Krasso de tous les péchés d'Israël, et les accuse d'avoir osé poser avec le Professeur Franklin Nyamsi, critique des ouvres de Laurent Gbagbo que je suis. Abel Naki tente alors de desserrer l'étau de la vindicte populaire que son prétendu Camarade Armand Hiré appelle contre lui. Il fait commet alors une funeste maladresse politique, digne des gens tentés de jouer aux agents-doubles, abonnés aux contorsions opportunistes.

Je ne m'étendrai point ici sur l'appel à l'émotion et aux raccourcis idéologiques qui caractérisent les deux orateurs de la vidéo évoquée, qui crient souvent comme pour s'étourdir eux-mêmes. Je me contenterai d'une mise au point salutaire à l'audimat intéressé par la promotion du dialogue inter-ivoirien qui demeure mon idéal essentiel maintenant. Avant de lever les lièvres de nos refondateurs scandalisés, je tiens à affirmer ici que je n'ai eu vent ni mission de qui que ce soit, de venir acheter ou approcher Abel Naki à Paris, puisque je suis du reste convaincu qu'il compte pour très peu dans l'équation politique ivoirienne actuelle, pour ne pas dire pour rien.
Trois faussetés sont cependant assénées dans cet échange par Armand Hiré, puis par Abel Naki, dans sa tentative maladroite de se rhabiller de la peau des doux agneaux de prairie ensoleillée. Je vais les pulvériser.
La première fausseté : Pour Armand Hiré, Franklin Nyamsi aurait tiré la somme de 100 millions de cfa des caisses de l'Etat de Côte d'Ivoire pour réaliser un film dénonçant les impostures de Laurent Gbagbo. Un pur délire de frontiste affamé ! Je rappelle ici pour la gouverne de tous que c'est M. Saïd Penda qui est auteur, réalisateur et concepteur du film concerné. Je n'y suis intervenu que comme une voix parmi d'autres. Je n'ai aucune connaissance des modalités du financement du documentaire de M. Saïd Penda et ce n'est du reste pas mon problème.

La deuxième fausseté : Abel Naki affirme qu'il ne savait pas qui était assis à sa gauche pendant cette conférence et qu'il n'a fait que découvrir par la suite que c'était Franklin Nyamsi. Naki affirme même qu'il n'a pas été dans une chambre de cet hôtel avec moi. Il faut avoir le courage de ses idées et de ses gestes, M. Naki ! Sur ce point, j'affirme ici que Monsieur Abel Naki ment comme il respire. Car nous avons parfaitement fraternisé avant la réunion pour la Conférence de Presse de M. Aly Touré le vendredi 27 juin 2014 au Pullmann de Paris. Nous avons solennellement été présentés l'un à l'autre avant la réunion, en présence de la journaliste Tikichia de Londres, de M. Simplice Ongui, et de mon jeune attaché de presse parisien, Lawrence Atiladé. Les images que je joins au présent article attestent bien du caractère poli, fraternel et chaleureux de nos retrouvailles parisiennes. J'ai assisté au repas de mon frère Naki au Pullmann de Paris, qui avalait rapidement ses verres de vin et son assiette pendant que je prenais mon café, en présence de mon propre assistant de presse. Mieux encore, nous avons devisé dans la suite d'Hôtel de M. Aly Touré, éminent membre du RDR, au Pullmann de Paris, dans une ambiance chaleureuse et fraternelle, avant la réunion, comme en atteste une autre photo que je publie ici.


Troisième fausseté : Abel Naki affirme qu'il est venu me porter la contradiction en face-à-face au Pullmann de Paris. Cela est parfaitement faux. Chacun peut s'en convaincre en écoutant les différentes versions vidéos de la rencontre du 27 juin à Paris. Nulle part Naki ne critique ce que je dis et nulle part je ne me préoccupe de son oraison de « pro-Gbagbo convaincu ». Les disques rayés n'intéressent personne. Mieux encore, le discours que j'ai tenu le 27 juin 2014 portait sur ce que j'ai considéré comme le minimum nécessaire commun nécessaire, de mon point de vue à la convergence de tous vers l'émergence de la Côte d'Ivoire. Je ne me suis pas attardé sur Laurent Gbagbo ou quelque autre personnalité politique ivoirienne de notre temps. Le temps de la république nouvelle n'est plus celui des rancoeurs. Pourquoi Abel Naki me saluerait-il amicalement, avec le claquement d'index et de pouces que vous voyez, si nous ne voulions pas donner ensemble la preuve aux Africains que le dialogue est l'arme indestructible des forts ?


Telles sont les précisions qu'il me plaît d'apporter pour éclairer les lanternes de l'opinion sur ma participation généreuse à cette facilitation du dialogue inter-ivoirien à Paris. Il n'y était surtout pas question d'acheter la conscience de M. Naki ou de le compromettre. Il n'y était surtout pas question de lui imposer les thèses du régime actuel de Côte d'Ivoire. C'était une initiative de débat apaisé au Coeur de la diaspora africaine de Paris, pour l'émergence conviviale de la Côte d'Ivoire qui ne saurait suspendre son avenir au destin d'untel ou d'untel. Car il faut résolument que M. Abel Naki et ses pareils choisissent entre le camp de la république où le pluralisme est normal, et le camp de l'anarcho-militantisme ivoiritaire, où dialoguer avec l'adversaire est d'emblée trahison. Qu'il choisisse et arrête de jouer les Don Quichotte !
Franklin Nyamsi

Affaire "Le contorsionniste Abel Naki, les extrémistes du FPI et la République" - Armand Iré répond à Franklin Nyamsi: "La déchéance morale et intellectuelle a un nom : Franklin Nyamsi
Armand Iré répond à Franklin Nyamsi : "La déchéance morale et intellectuelle a un nom : Franklin Nyamsi"

Dans une diatribe haineuse et méprisante bien à l’image de leur comportement depuis leur forfaiture en Cote d’Ivoire, Franklin Nyamsi se disant universitaire d’origine camerounaise et conseiller occulte de Soro Guillaume dans divers domaines aussi obscurs qu’inutiles a cru bon de s’attaquer à moi, suite à mon interpellation de deux membres de la galaxie Pro-GBAGBO de Paris qui avaient posé en sa compagnie et ri aux éclats avec lui avant, pendant et après une conférence de presse à Paris. « Passer ma route » sans répondre à ce répondeur automatique c’est donner un blanc-seing à ses délires à cet attardé intellectuel maniant sophisme, arrogance, mythomanie et mauvaise foi lorsqu’il s’agit de la Cote d’Ivoire mais aussi du Cameroun et même du Burkina. Franklin Nyamsi je te parle donc.
Je suis Armand Iré, homme de communication et journaliste-écrivain ivoirien. Aujourd’hui, en France après trois ans d’exil au Cameroun
Me voir traiter « d’aboyeur professionnel de la galaxie proGBAGBO d’Europe » par un mercenaire névrosé et haineux me laisse à 37. Je me dégoutterai à vie si j’accorde un crédit quelconque aux délires d’un individu qui célèbre la prise de pouvoir par les armes, qui est l’affidé à tout faire d’un inconstant affabulateur comme Soro Guillaume. Je réagis cependant pour éclairer ceux qui liront ta déversée de haine à mon encontre.
Comme l’a dit un étudiant burkinabé en te brocardant « L’histoire politique de l’Afrique est pleine de ces « intello agrégés » qui se pavanent dans les chancelleries en quête d’une gloriole en vue d’avoir un « pass » d’entrée dans les palais africains ». A défaut de ne pas être auprès de Ouattara, tu es dans les cotes de Soro Guillaume pour mieux formater son ardent désir d’aller à l’assaut du palais présidentiel et de s’y installer et ce par tous les moyens y compris la réécriture de l’histoire de la Côte d’Ivoire, de la sous-région ouest-africaine, Afrique centrale et la reprise des armes. Tu es un extrémiste et tu en es fier. Emmargeant sur le dos du contribuable ivoirien, toi l’universitaire « réputé », toi la « référence » qui précède ton nom du pompeux titre de professeur pourquoi ne donnes-tu pas des cours dans une université ivoirienne si autant que tu aimes la Cote d’Ivoire?!!i Je te méprise toi qui du haut de ton verbe truculent nie le génocide du peuple Wè, génocide dont le point d’orgue est le millier de morts en deux jours à Duékoué et environs. Massacres commis par la milice « dozos » et la soldatesque de Soro Guillaume. Le massacre tout aussi inhumain que gratuit du camp de refugiés de Nahibly par les FRCI d’Allassane Dramane Ouatttara et la milice « dozo », ne s’effacera jamais de notre mémoire. Nahibly ou l’impuissance d’un peuple livré à ses bourreaux par l’état chargé de le protéger.

Le régime Ouattara que tu soutiens fait sodomiser ses opposants et des officiers ivoiriens.

Franklin Nyamsi, des personnes comme toi ont jalonné l’histoire africaine. Elles existeront toujours, mais n’auront véritablement jamais une influence sur le cours des choses et la postérité ne retiendra rien d’eux, même pas leurs noms. Pour le moment, je fais partie de ceux qui refusent de participer au poker-menteur qui a cours dans mon pays. La réconciliation ce n’est pas des slogans creux. La réconciliation dans mon pays ne doit pas être une réconciliation télévisée. Comme je le dis dans mon livre « Côte d’Ivoire, vote sanglant douleurs d’exil », vos actes réconciliateurs les voici : « plus de 1000 prisonniers politiques, le nord transformé en goulag. Des arrestations arbitraires, le kidnapping d’opposants dans la sous-région, des exécutions sommaires, des décisions extrajudiciaires, des dénonciations calomnieuses, le gel des avoirs des « ennemis » du régime, l’attaque et l’incendie du siège du FPI […] l’incendie des sièges de la presse dite proche de Laurent GBAGBO par des jeunes désœuvrés, excités , farouches partisans d’Allassane Dramane Ouattara ». A cette liste non exhaustive, ajoutons la sodomie (nouvelle arme de torture du régime Ouattara) jusqu’à ce que mort s’en suive de valeureux serviteurs de l’Etat ivoirien tel que le commissaire Négblé César ancien directeur de la DST. Le régime Ouattara que tu soutiens fait sodomiser ses opposants et officiers ivoiriens. Leur seul tort le soutien à la légalité républicaine.
En tant qu’ivoirien, j’irai un jour à la table de négociation pour la paix définitive dans mon pays mais ce ne sera pas sur une table ou sera assis un mercenaire payé pour donner un visage humain aux personnes à qui on a donné un permis de tuer dans mon pays et qui l’utilise abusivement. La junte installée au pouvoir à Abidjan continue de tuer et de mentir et je continuerai à dénoncer cela, surtout qu’après avoir tenté de me museler en me faisant arrêter au Cameroun, vous ne pouvez plus m’envoyer vos escadrons de la mort dirigés par Chérif Ousmane seigneur de guerre et actuel véritable patron de la garde présidentielle.
Bon pied la route dans tes mensonges et déni.

Armand Iré
Journaliste-écrivain

Vendredi 11 Juillet 2014
Lu 873 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1191 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1794 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2160 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1400 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 644 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - À la CPI, les témoins de l’accusation sont entre fuite et aveux. À... https://t.co/GifHUKjoCa https://t.co/a7gsbMoTqI
Vendredi 9 Décembre - 16:15
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - RHDP Législatives à Gagnoa/ Guikahué a peur : Mme Bédié et Charles Diby... https://t.co/9B4MSmY1Xa https://t.co/xz40At6bIv
Vendredi 9 Décembre - 11:46
ladepechedabidjan : À quelques jours des législatives/ De nouveaux éléments sur la maladie de Soro, le chef... https://t.co/j4ylBWKlJv https://t.co/8UXegCvmJX
Vendredi 9 Décembre - 11:15
ladepechedabidjan : Procès Simone Gbagbo : l’audience reportée pour permettre au bâtonnier de "finaliser"... https://t.co/6mtoidNETz https://t.co/knqMLIaLBA
Vendredi 9 Décembre - 11:05

Facebook

Partager ce site