Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Affaire « La maison de Gbagbo à Mama transformée en hôtel de passe » - Autorités coutumières et habitants indignés


Affaire « La maison de Gbagbo à Mama transformée en hôtel de passe » - Autorités coutumières et habitants indignés
JosepH Goli Obou, chef de terre de Mama : «ce qui est écrit est faux et relève de l’extravagance»
Je vous attendais pour vous le dire. Rien ne peut expliquer un tel acte. Dire que la résidence de Laurent
Gbagbo est transformée en maison de joie, c’est méchant et c’est faux. Je crois que c’est une façon de nous humilier et de se moquer du président Laurent Gbagbo. Mais, en le faisant, le journaliste se moque de son pays, la Côte d’Ivoire. Parce qu’il veut signifier par là que le régime n’est pas capable de
prendre soin des biens d’un ancien chef d’État. Ce qu’il faut savoir, c’est que j’ai interdit l’accès de la maison à quiconque. Y compris les habitants de Mama. Donc ce qui a été écrit est faux et relève
même de l’extravagance.

Bertin Ouraga, chef du village de Mama (à Abidjan pour des raisons de santé) : «Je suis surpris par cette façon de faire»

« Je suis à abidjan depuis quelques mois, à cause de mes problèmes de santé. mais j’ai appris cette histoire. Il paraît que celui qui a écrit le papier est un correspondant du patriote à Gagnoa. Sachez qu’il n’est pas venu au village avant d’écrire. Je suis réellement surpris par cette façon de faire, d’écrire sans aller à la source. Pour moi, cela constitue une faute. s’il était venu au village, le journaliste aurait vu
que ce qu’il veut écrire est faux. Voire impossible».

BeleM Inoussa dit LadJi (Allogène) : «Je suis surpris»

J’ai entendu, comme tout le monde, l’histoire. mais, moi, je ne sais pas qui a écrit de telles choses. Je suis surpris. Je peux dire que les choses comme ça ne peuvent pas se passer au village. On est au village ici, on est les mêmes et le monde voit ce qui s’y passe.

Zadi Guédé, chef du village de Zébizékou : «Ce n’est pas possible».

Vous savez, le mercredi 22 juillet 2014, le village de Zébizékou était à Mama pour aider à l’entretien de la résidence. si c’est cette cour que nous avons nettoyée là, je suis plus que convaincu que ce qui a été écrit n’est pas possible. c’est donc archi-faux.


Bernard DJédJé, chef de Karahi : «il faut porter plainte»

Ce que le journaliste a écrit est inconcevable. il n’y a rien d’autre à faire que de porter plainte, comme le gouverneur l’a dit. En tout cas, pour ce qui me concerne, il faut saisir la Justice.

HerVé Francis KouaKou, Sg Jfpi section Gbadi-centre: «le mensonge est trop gros»

J’étais à Gagnoa quand j’ai appris la nouvelle. J’ai été surpris tellement le mensonge est gros. Mais je dois avouer que ça ne m’a pas dit grand-chose. Parce que je savais que c’était faux. seulement je me demande pourquoi dire des choses aussi graves alors que ce n’est pas vrai.

Rodrigue OBou Zouogbo, président des jeunes : «c’est choquant !»

Je suis simplement bouleversé par ce qui a été écrit sur la résidence du président Laurent Gbagbo pendant qu’il séjourne à La Haye. C’est faux et c’est choquant ! Il faudra saisir aussi le cnp. Ce que l’auteur de l’article a écrit ne peut pas arriver à Mama, encore moins à la maison du président Laurent
Gbagbo. Ici, ce n’est pas tout le monde qui a accès à cette à tout moment à la résidence. Je dis
que ce qui a été écrit n’est pas vrai.

Propos recueillis par
Armand Bohui
envoyé spécial à Mama
In Notre Voie

Affaire « La maison de Gbagbo à Mama transformée en hôtel de passe » - Autorités coutumières et habitants indignés
Plus qu’une solidarité de cœur
Le mercredi 22 juillet 2014, un jour après la publication de l’article faisant état de ce que la résidence de Laurent Gbagbo serait transformée en hôtel de passe, le village de Zébizékou était à Mama. Pour la 4ème fois, les populations dirigées par le chef Zadi Guédé venaient donner un coup de machette dans la forêt que constitue désormais le vaste domaine du président Gbagbo. «C’est mardi que vous m’avez appelé quand l’article du journal Le Patriote est passé. Et c’est le mercredi que Zébizékou est venu pour travailler dans la cour. Mais, avant ce passage, la résidence était à peine visible, à plus forte raison accessible», rappelle le gouverneur de la résidence, Paul Djouga Koudou. Qui nous indique qu’à l’instar de Zébizékou, plusieurs autres villages, dont ceux de Sinfra, sont passés donner un coup de main à Mama. Solidarité oblige. Mais il faut plus qu’une solidarité de cœur pour l’entretien de cette cour qui s’étend sur plus de 15 hectares. Il faut d’énormes moyens pour entretenir la cour, les deux résidences, les équipements et autres infrastructures du domaine. Et travailler à la main est difficile. car, à peine coupée, les herbes repoussent aussitôt après les pluies. «En plus, tout le matériel d’entretien a été
emporté. Le tracteur qui se trouve sous le hangar est hors d’usage», note un travailleur. Qui ajoute
qu’aujourd’hui, le personnel disponible ne peut pas y faire face. Il faut donc du personnel mais aussi
des moyens matériels et financiers pour remettre en état les équipements et infrastructures. La résidence a été pilonnée à la roquette, les portes ont été toutes cassées, les serrures emportées. À l’intérieur, c’est plus grave. À la recherche des armes (c’était une obsession), ceux qui ont mis à sac la
résidence de laurent Gbagbo ont éventré tous les plafonds, cassé les fenêtres, démonté les frigos et
les splits. «Il faut des moyens, énormément de moyens pour refaire la résidence de Laurent
Gbagbo à Mama», reconnaît un ancien fonctionnaire. Même si le chef de terre Joseph Goli Obou
et le village de Mama expriment leur reconnaissance à tous ceux qui les aident d’une manière ou
d’une autre à l’entretien de la résidence.

A.B.
In Notre Voie
Vendredi 1 Août 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Kimpéné Ya CONGO le 01/08/2014 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut parfois que les Africains commencent à Grandir car Nous ne sommes plus tout dans ce Monde Très Ouvert et Nous n'avons rien fait de Bon au Monde à par Souffrir tout le Temps. Pour les politiques qui sèment de telles Informations au lieu de Changer la Côte d'Ivoire pour que le Monde Entier s'étonne de Nous, à quand une Afrique Respectée et Émergente. Arrêtons de croire que les autres nous admirent bien au contraire, nous ne suscitons que Désolation et Moquerie. Arrêtez de Vous exposer personne ne nous fait Confiance Ailleurs qu'en Afrique. Il faut Vraiment se poser de Grandes Questions si un jour personne ne nous Rend visite pendant 10 Ans, qu'est-ce qui nous arrivera ? le cas d'Ebola est là, qu'est-ce qu'on fait pour les autres ou pour prévenir, pour aider les Voisins !!! Nous sommes à Plaindre, Pitié !!!

2.Posté par honore le 02/08/2014 10:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
qui connais MAMA pour dire son honte , une maison de passe ,dans un petit village ,pourquoi salir le nom de L GBAGBO ,il se trouve a 7500 km ,vous n'avez donc
pas de honte ,ou bien .
IL faut de tout urgence un arrêt a vos mensonges ,personne ne suit vos hontes ,pauvre de vous .
Je cnnais particulierement MAMA GANOUA ZOCROBOUO ou je suis francoivoirien .

3.Posté par honore le 02/08/2014 10:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
qui connais MAMA pour dire son honte , une maison de passe ,dans un petit village ,pourquoi salir le nom de L GBAGBO ,il se trouve a 7500 km ,vous n'avez donc
pas de honte ,ou bien .
IL faut de tout urgence un arrêt a vos mensonges ,personne ne suit vos hontes ,pauvre de vous .
Je cnnais particulierement MAMA GANOUA ZOCROBOUO ou je suis francoivoirien .

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2131 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 1923 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 884 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


"ESCLAVAGE DES NOIRS EN LIBYE - MANIFESTATION À PARIS" : https://t.co/1NjKndLQ7J via @YouTube

Facebook

Partager ce site