Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan










LE PARCOURS HÉROÏQUE DU ZOUGLOU

CÔTE D'IVOIRE - PRISONNIERS DE L'INDIFFERENCE

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ANDY : L'HEURE A SONNÉ

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan





Musique: Kôrô Ouatt dans le coma

22/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Deuil / Jean-Marc Guirandou inhumé hier

15/10/2016 - La Dépêche d'Abidjan



10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Derniers connectés
Jean Paul YAMEOGO
La dépêche  D'ABIDJAN
Jean Marius D'ALEXANDRIS
Val FASHION
Du male JPK
TSBAAH WAWAGNON
Sibailly ONÉ
Bienvenu AKE
N'chobi Alex BOUA
Koffi lambert YEBOUE
SERGE ETAME
Parfait RICHARD

Affaire « Entre Bédié et Ouattara ! Ce qui risque de tout gâté. La déclaration inopportune et malveillante de A. SOUMAHORO SG du RDR » : La réponse du RDR à Le Nouveau Réveil


Affaire « Entre Bédié et Ouattara ! Ce qui risque de tout gâté. La déclaration inopportune et malveillante de A. SOUMAHORO SG du RDR » : La réponse du RDR à Le Nouveau Réveil
Le quotidien « Le Nouveau Réveil », dans sa parution du mercredi 18 décembre 2013, a barré sa UNE comme suit: « Entre Bédié et Ouattara! Ce qui risque de tout gâté. La déclaration inopportune et malveillante de A. SOUMAHORO SG du RDR ».

L’article qui a inspiré cette UNE fait suite à un autre article paru la veille dans le quotidien « Soir Info » et repris in extenso ce même mercredi 18 décembre dans « Le Nouveau Réveil ». Nous aurions pu ne pas réagir à cette sortie du quotidien « Le Nouveau Réveil » si les commentaires du « journaliste » qui a écrit cet article n’avaient pas emprunté des chemins tendancieux, loin du contexte des propos du Ministre Amadou SOUMAHORO, Secrétaire Général du RDR.

Contexte et contenu des propos

Le dimanche 15 décembre 2013, s’est tenue à Bouaké, une réunion de réconciliation entre militants du RDR suite aux divisions nées des incompréhensions pendant les élections municipales et régionales. L’on se souvient que lors des élections municipales et régionales, une profonde division est née entre les frères du RDR de la commune de Bouaké et de la région du Gbêkê. L’actuel maire, Monsieur Djibo Nicolas s’est présenté sous la bannière d’indépendant contre le Maire sortant, Monsieur Fanny Ibrahima, candidat officiel de la direction du RDR. Il en fut de même aux élections régionales où le candidat officiel du parti n’a pas été suivi par la direction locale du RDR à Bouaké. L’honorable député TOURE, communément appelé capitaine TOURE, Secrétaire Départemental du RDR avait été accusé d’être à la base de la division au sein de la famille RDR de Bouaké. C’est pour panser les plaies nées des frustrations et querelles des élections régionales et municipales et surtout pour remobiliser nos troupes en vue de l’élection présidentielle de 2015 que la Direction du RDR a instruit le Secrétaire Général de mener des actions de réconciliation là où il y a eu dissensions et incompréhensions. Au cours de la rencontre de Bouaké, le Secrétaire Général du RDR a dit ceci en substance: « le RDR vient de loin. Depuis sa création jusqu’à l’arrivée du Président Alassane OUATTARA, au pouvoir, des milliers de militants sont morts, tombés pour le combat de la restauration de la dignité de ses membres et pour l’avènement d’une démocratie vraie en Côté d’Ivoire. Nous devons donc accepter de nous pardonner mutuellement au sein de la famille RDR, ceci en mémoire de nos martyrs. Pour cela, nous devons prendre exemple sur notre guide, le Président Alassane OUATTARA qui a tant souffert. Lui qui a été pourchassé; lui dont la mère a été humiliée jusqu’à la profanation de sa tombe. Malgré tout cela il a puisé en lui les ressources nécessaires pour pardonner. Il a fait la paix avec le Président du PDCI-RDA, Monsieur Henri KONAN BEDIE, son adversaire d’hier. Nous demandons donc aux militants d’agir à l’image du Président Alassane OUATTARA en se réconciliant dans la case »

Commentaires

Pour avoir été témoin oculaire et auditif de cette rencontre de réconciliation entre frères du RDR, je ne comprends pas la sortie de « Le Nouveau Réveil » sur les propos tenus par le Secrétaire Général du RDR, Amadou SOUMAHORO. Cette sortie que je qualifie d’insultante et inutilement provocatrice ne cache-t-elle pas autres choses ou autres sentiments ? En quoi le fait de demander à ses militants d’agir à l’image du Président Alassane OUATTARA qui a su pardonner à ceux qui l’ont offensé et outragé hier, peut être considéré comme une déclaration inopportune et malveillante ? Ne dit-on pas que LA GRANDEUR DU PARDON EST CONFORME À LA PROFONDEUR DE L’OFFENSE ? Pour ceux d’entre nous qui avons épousé la foi chrétienne, nous pouvons à juste titre dire que le PARDON accordé par Jésus Christ au monde entier par son sacrifice suprême sur la croix est à la dimension de nos péchés. Ceci étant dit, nous devons, dans notre alliance qui nous a permis de mettre hors du pouvoir d’état les Refondateurs, retenir que nous ne devons pas oublier d’où nous venons. Nous devons avoir en mémoire nos erreurs et nos manquements du passé qui ont permis aux Refondateurs de prendre le pouvoir. Se souvenir de ces erreurs et manquements nous permettront de ne plus les envisager ni de les refaire.

Le Ministre Joël NGUESSAN

Affaire « Entre Bédié et Ouattara ! Ce qui risque de tout gâté. La déclaration inopportune et malveillante de A. SOUMAHORO SG du RDR » : La réponse du RDR à Le Nouveau Réveil
De quoi parle Amadou Soumahoro ?
Affaire « Quand Ouattara pose des actes pour Bédié, nous sommes étonnés »


Il voudrait remuer le couteau dans la plaie et réveiller tous les vieux démons de la division entre le Pdci et le rdr, d’une part, et les présidents Bédié et Ouattara, d’autre part, qu’il ne se serait pas pris autrement. « Aujourd’hui, le président (Alassane Ouattara, ndlr) a tout oublié. Quand il pose des actes pour Bédié, nous mêmes, nous sommes étonnés » lâche le secrétaire général par intérim du rdr au détour d’une réunion de réconciliation des militants de son parti à Bouaké. Et amadou Soumahoro de citer comme exemple le 3e pont riviéra Marcory qui porte le nom du président du Pdci rda. Cette sortie du N°2 du rdr a heurté bien des sensibilités au sein du Pdci et particulièrement dans l’entourage du président Bédié qui ne comprend pas l’opportunité de tels propos dans les circonstances actuelles de l’évolution de la vie politique nationale. veut on nous faire comprendre que le président de la république est d’une bonté insondable et que le président Bédié a été d’une méchanceté si terrifiante que voir le premier poser des actes en faveur du second ne peut que susciter étonnement ? Sinon pourquoi M. Soumahoro ne marque pas son étonnement quand M. Bédié a appelé ses militants à voter pour Ouattara au second tour ? Pourquoi ne dit il pas son étonnement quand, en dépit de son âge, Bédié a subi le blocus du Golf Hôtel aux côtés de Ouattara pour faire respecter le verdict des urnes ? Pourquoi n’est il pas étonné quand M. Bédié appelle M. Ouattara mon « frère ». M. Soumahoro sait-il ce que M. Bédié a sacrifié pour se réconcilier avec M. Ouattara ? Sait il pourquoi les deux personnalités ont décidé de tourner la page des incompréhensions pour bâtir la nouvelle Côte d’Ivoire ? Pour réconcilier des militants en palabre au rdr, a t on vraiment besoin de retourner le couteau dans la plaie en présentant insidieusement le président Bédié comme quelqu’un qui ne mérite pas toutes les « largesses » que lui ferait le président Ouattara ? Sait il le nombre de coups que prend M. Bédié pour faire entendre la cause du Rhdp au Pdci ? Comprend t il les enjeux et les subtilités du jeu politique actuel dans la perspective des échéances électorales de 2015 ? Comment peut on, en effet, comprendre qu’au moment où le président de la république sillonne tout le centre de notre pays, une région acquise au Pdci, pour remercier son aîné, le président Bédié, et les militants du Pdci d’avoir voté massivement pour lui en 2010, le secrétaire général du rdr, le parti d’origine d’Alassane Ouattara, puisse tenir des propos aussi mal adroits que désobligeants ? M. Amadou Soumahoro n’est il pas là en train de ramer à contre courant du chef de l’Etat en outrageant de cette manière le président Bédié et la grande famille du Pdci da ? le président Bédié, pour la « petite » contribution qu’il a apportée lors de l’élection présidentielle à M. Ouattara, ne mérite t il pas un peu plus d’égard et de respect ?

Car à entendre le secrétaire général du rdr, le chef de l’Etat n’avait aucune raison de baptiser le 3e pont riviéra Marcory « pont Henri Konan Bédié » parce que l’ancien chef de l’Etat lui aurait fait subir tant de misère. D’où l’étonnement dont il est saisi « quand Ouattara pose des actes pour Bédié ». Pour expliciter sa pensée, il va ouvrir un autre dossier, celui de l’interrogatoire de feue Nabintou Cissé. Il ajoute que le policier qui a mené ce interrogatoire serait toujours en fonction. Mais par pudeur, il se garde de révéler son nom. Manifestement, M. amadou Soumahoro a du mal à passer l’éponge sur ce qui a divisé les enfants d’Houphouët, à fermer la parenthèse sombre de leur histoire. A quelle fin tient il un tel discours devant les militants de Bouaké ? Quelle ambiance règnerait il au Rhdp si des cadres du Pdci se sentant offensés se mettaient ?
critiquer et à exhiber certains actes et propos tenus par les dirigeants du rdr de l’époque ? les présidents Bédié et Ouattara ont décidé d’unir leurs forces pour sauver la Côte d’Ivoire. Il faut les y accompagner. Sincèrement. En évitant les propos malheureux.

PAUL KOUDOU
In Le Nouveau Réveil

Affaire « Entre Bédié et Ouattara ! Ce qui risque de tout gâté. La déclaration inopportune et malveillante de A. SOUMAHORO SG du RDR » : La réponse du RDR à Le Nouveau Réveil
Lu dans Soir Info, d’hier Rdr : En meeting à Bouaké, Amadou Soumahoro fait des révélations
« Le policier qui a interrogé la mère d’Alassane est encore en service »


Le Secrétaire général par intérim du rassemblement des républicains (rdr) était hier, dimanche 15 décembre 2013, à Bouaké. Pour une rencontre dite de réconciliation, et qui se voulait grandiose, entre les responsables dudit parti qui étaient à couteaux tirés, force est de reconnaître que c’est devant un maigre public, dans la salle de mariage de la mairie de Bouaké, que amadou Soumahoro a animé son meeting. D’abord, annoncée pour se tenir dans le palais de carnaval qui peut «engloutir» au moins 1000 personnes, la rencontre a été délocalisée ensuite dans la salle de mariage, tant la moisson était maigre en terme de mobilisation pour une telle rencontre. A la tête donc d’une forte délégation composée de Jeanne Peuhmond (conseillère du Président de la république), Sidi Touré, (chef de cabinet du Président de la république), Joël N’Guessan (porte parole du dr), Karamoko Yayoro (président jr), Amadou Soumahoro a fait de graves révélations. «J’ai dit au Président que je venais à Bouaké parce que la paix a été retrouvée, et que je venais à la demande de nos frères … La séance de travail de ce matin n’a autre objectif que de célébrer l’unité et la paix retrouvées dans notre parti à Bouaké», a t il annoncé la couleur. après avoir indiqué à l’assistance que Touré Mamadou, dit capitaine Touré, secr taire départemental du rdr à Bouaké et l’ex maire Fanny Ibrahima, secrétaire national, chargé de la vallée du Bandama, qui étaient à couteaux tirés lui ont, chacun, promis la fin de la crise qui les opposait, amadou Soumahoro s’est interrogé en ces termes: «Qu’est ce qui peut vous opposer plus que ce qui a opposé Bédié et Ouattara en son temps?». Et le secrétaire intérimaire du rdr d’assener «aujourd’hui, le Président a tout oublié. Quand il pose des actes pour Bédié, nous mêmes, nous sommes étonnés».

Amadou Soumahoro a cité en exemple le 3ème pont d’Abidjan qui porte le nom de l’ancien Président de la république et actuel président du Pdci rda. «Nous ne pouvons rien mettre au dessus de notre grand parti, parce que notre parti a une histoire. Nous avons été insultés, ostracisés, chassés … Aujourd’hui, ce parti est au pouvoir, c’est le moment de resserrer les rangs autour du Président de la République», a t il conseillé. Se penchant toujours sur les difficultés que leur mentor a rencontrées avant d’accéder au palais présidentiel, amadou Soumahdro rappellera alors la douloureuse parenthèse de l’interrogatoire de feue adja Nabintou Cissé (la mère du chef de l’Etat) par la police au moment où son fils était encore dans l’opposition. Il avait été question, selon l’ex ministre du Commerce, de savoir si effectivement, l’actuel occupant du palais présidentiel était son fils. «Ce n’est pas la pire humiliation ça pour une mère ?», s’est il interrogé avant de révéler: «le policier qui a interrogé la mère d’Alassane sur sa filiation est encore en service mais je ne vous dirai pas son nom». aussi, est-il revenu sur l’exhumation du corps de la défunte mère du président de la république avant d’indiquer que «Bouaké est le Soweto du Rdr», vu tout ce que les militants dudit parti ont traversé comme difficultés dans cette ville. «Pensez à toutes ces femmes qui ont souffert et qui nous ont suivi. Pensez au Président lui même. Il a été martyrisé, pourchassé, humilié, par moments, il a même été dénié de sa nationalité … Notre combat n’est pas terminé, une chose est de gagner le pouvoir, mais le combat pour la consolidation du pouvoir est parfois plus rude que la conquête du pouvoir. Nous avons pardonné…C’était l’objet de notre visite de ce matin, pour vous dire qu’il n’y a plus de problème entre le capitaine Touré et Fanny Ibrahima. Aidez les à renforcer cette union…Notre préoccupation, aujourd’hui, c’est de voir comment le Président peut être élu au 1er tour», a conclu amadou Soumahoro. Bien avant lui, les deux têtes opposées que sont Touré Mamadou dit capitaine Touré et Fanny Ibrahima ont indiqué qu’ils ont définitivement enterré la hache de guerre.

Adji Abou Sanogo
(région de Gbêkê)


Source : Le Nouveau Réveil
Mercredi 18 Décembre 2013
Lu 650 fois
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


Côte d'Ivoire, la presse à l'épreuve de la liberté - DOCUMENTAIRE 2002

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1151 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/10/2016 | 1735 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2016 | 2142 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 05/09/2016 | 1371 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 02/09/2016 | 624 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/08/2016 | 689 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 20



ladepechedabidjan : ENTRETIEN AVEC FRANÇOIS MBUKU KASA (OPPOSANT CONGOLAIS EN EXIL) https://t.co/etQ47E03kZ https://t.co/8swaDSKzUL
Vendredi 2 Décembre - 17:30
ladepechedabidjan : En Gambie, défaite historique du président autocrate Yahya Jammeh: Après une nuit très... https://t.co/pgy3gVLoGJ https://t.co/a1DLDRlz8t
Vendredi 2 Décembre - 17:10
ladepechedabidjan : Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière: Le sculpteur Ousmane Sow,... https://t.co/C00anW6gBO https://t.co/Rj0opm6qdw
Vendredi 2 Décembre - 16:25
ladepechedabidjan : CÔTE D'IVOIRE - Sommée à comparaître, Simone Gbagbo répond à la Cour : Comment... https://t.co/kYZX36vrab https://t.co/x73rKqJU2M
Vendredi 2 Décembre - 10:02

Facebook

Partager ce site