Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

www.ladepechedabidjan.info







 

ZOUGLOU FEELING - DOCUMENTAIRE - TEASER

05/07/2015 - La Dépêche d'Abidjan

BOBY YODÉ - CÉLÉBRATION DES 25 ANS DU ZOUGLOU À PARIS

29/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

LE ZOUGLOU, UNE MUSIQUE MILITANTE

14/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

TEASER - ZOUGLOU 25 ANS

11/06/2015 - La Dépêche d'Abidjan

VALEN GUÉDÉ À PROPOS DU ZOUGLOU

31/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ ET LÉAO KORÉ EN PRESTATION

22/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MALMO EN PRESTATION

21/05/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ARRIVÉE DE PETIT DENIS ET DEBORDO LEEKUNFA À PARIS

18/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

AWOULABA

15/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

"LAURENT GBAGBO, C'EST MON PRÉSIDENT" - ABOU GALLIET

14/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU A CAPPELA POUR LAURENT GBAGBO

12/04/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MANU LÉLÉ ET MALMO - ZOUGLOU A CAPPELLA

23/03/2015 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ AU CONCERT D'ABOU GALLIET, LE 11 AVRIL 2014

16/03/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN : "ON IRA JUSQU'AU BOUT"

14/03/2015 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN AU CONCERT D'ABOU GALLIET, LE 11 AVRIL 2014

14/03/2015 - La Dépêche d'Abidjan








HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

LA DERNIÈRE LETTRE DE PATRICE LUMUMBA À SA FEMME

11/08/2013 - La Dépêche d'Abidjan

La maison de Gbagbo dans le viseur du régime Ouattara ?

27/07/2013 - La Dépêche d'Abidjan

Abdoulaye Wade, Nelson Mandela, Laurent Gbagbo : l'excellente classe politique d'opposition africaine de tous les temps


Abdoulaye Wade, Nelson Mandela, Laurent Gbagbo : l'excellente classe politique d'opposition africaine de tous les temps
Le Sud Africain Nelson Mandela, le Sénégalais Abdoulaye Wade et l'Ivoirien Laurent Gbagbo ont été les meilleurs leaders de l'opposition africaine. En Afrique du Sud, au Sénégal, en Côte d'Ivoire, ils ont été de tous les combats politiques : la démocratie, la liberté, l'indépendance de la justice. A Prétoria, Dakar, Abidjan, Abdoulaye Wade, Laurent Gbagbo, Nelson Mandela étaient sur toutes les ''affaires sensibles'' de leurs pays. Des opposants africains qui de par leur images d'hommes politiques, consciencieux, de l'avenir de l'Afrique avaient envahi les médias du continent. Dans leurs combats d'opposants africains, Nelson Mandela, Laurent Gbagbo, Abdoulaye Wade n'ont jamais pris les armes. Ne se sont jamais attaqués ni aux institutions républicaines, ni à leurs fondements. Ils étaient des fortes têtes politiques, une excellente classe politique d'opposition. En Côte d'Ivoire, l'historien Laurent Gbagbo était le premier opposant politique à Félix Houphouët-Boigny ; ils s'affrontent en 1990, dans une compétition électorale. La première élection présidentielle ''démocratique'' cruellement logique. Parce que Laurent Gbagbo savait qu'il allait perdre. D'une façon générale, Laurent Gbagbo voulait simplement la manifestation de la vérité politique par la démocratie. Qu'on le veuille ou non, Laurent Gbagbo est le père de la démocratie ivoirienne, avec plusieurs autres indices constitutionnels : vote à 18 ans, urnes transparentes, commission électorale indépendante. Mais sans prendre les armes. Le Sud-africain Nelson Mandela était le véritable exemple de l'opposition politique, apaisée. Ce grand animateur des ''agoras'' de l'ANC, en compagnie de Olivier Tambo, n'a jamais voulu prendre le pouvoir politique, ni à la tête de l'ANC, ni à la tête de l'Etat Sud-africain par les armes, jusqu'à son emprisonnement. Même prisonnier, Nelson Mandela avait mené une opposition civilisée, face au ''pouvoir blanc'' sud-africain dont la gouvernance se reposait sur le développement séparé, ou l'apartheid. Excellent opposant, Nelson Mandela parlait aux Blancs sud-africains avec politesse, courtoisie. Même réputé grand combattant, il avait le respect pour ses adversaires et avait fait sa spécialité, la liberté des noirs sud-africains. Sans prendre les armes, Nelson Mandela va séduire le dernier président sud-africain Frederick De Clerck qui deviendra l'ami politique personnel du dirigeant noir sud-africain. Politiquement fort, puissant patron de l'ANC, Nelson Mandela n'a jamais pris les armes jusqu'à son élection à la tête de l'Afrique du Sud. Nelson Mandela, de la prison au palais présidentiel, ne connaissait qu'un seul code d'honneur : le pardon. Le Sénégalais Abdoulaye Wade était l'opposant qui avait le potentiel explosif d'un vrai combattant politique, à Dakar. Léopold Sedar Senghor et Abdoulaye Diouf, anciens présidents du Sénégal connaissaient la rigueur politique de l'opposant Abdoulaye Wade. L'opposant sénégalais, adulé par le président Félix Houphouët-Boigny, a été invité en Côte d'Ivoire. Pour son combat politique, l'Ivoirien Félix Houphouët-Boigny conseille à l'opposant légendaire sénégalais, de définir un ordre de priorité, face à Léopold Sedar Senghor et Abdou Diouf. L'opposant sénégalais a bien compris la leçon. Et dans une action de rigueur politique et de raison d'Etat, Abdoulaye Wade, Laurent Gbagbo devenait président du Sénégal, sans coup d'Etat. En clair, Nelson Mandela, Laurent Gbagbo, Abdoulaye Wade forment aujourd'hui une classe excellente d'opposants politiques africains. Sur tous les fronts, avec leurs lois de revendications sociales et politiques à Pretoria, Abidjan, Dakar, Nelson Mandela, Laurent Gbagbo, Abdoulaye Wade n'ont jamais pris les armes. Face à Félix Houphouët-Boigny, Abdou Diouf, Peter Botha, ils n'ont rien laissé passer. Mais dans le métier politique et la responsabilité, Nelson Mandela, Abdoulaye Wade avaient le respect pour l'adversaire, et demeurent la meilleure classe politique d'opposition africaine de tous les temps. Les symboles de la démocratie africaine. Mais à l'heure, où je mets cette chronique sous presse, l'opposition africaine n'a aucune notoriété aujourd'hui. Les opposants politiques actuels n'ont aucune célébrité, se promènent dans les couloirs présidentiels à la recherche d'un poste ministériel. Ils sont à Paris, Washington pour avoir le soutien de la Maison Blanche ou de l'Elysée avec au retour une vaste campagne de déstabilisation aux enjeux tribaux. Excellent baromètre pour l'Union Africaine, l'Onu, la Cedeao, l'Union Européenne. pour jouer à l'arbitre, à la hauteur de leurs intérêts.

Par Ben Ismaël in L'Intelligent d'Abidjan
Mardi 17 Juillet 2012
Lu 880 fois
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | People | Ça m'interpelle | Reportages | On en parle | Tribune | Dans l'objectif | Pêle-Mêle | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Le confidentiel (avec L'I.A.) | Sports | Santé et sexualité | Espace NTIC | Économie | Mode - Beauté | Tourisme - Voyages | Vidéos en streaming | Afrique - Monde | Une | À ne pas manquer | Documents | Avis et communiqués | IVOIRE CINÉ | COURTS MÉTRAGES


La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 1035 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 393 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/12/2014 | 1274 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/09/2014 | 1801 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 5



ladepechedabidjan : Côte d'Ivoire: Konan Banny «déçu» par Ouattara et pour libérer Gbagbo: Notre invité est Charles Konan Banny,... http://t.co/Mn6r7wYBAK
Jeudi 30 Juillet - 09:02
ladepechedabidjan : Joël N’Guessan (Porte-parole du RDR) :ceux qui parlent de transition sont en manque d’argument: Il se déroule en... http://t.co/mrXOJf9eKA
Jeudi 30 Juillet - 08:47
ladepechedabidjan : Visite d’Etat du président Ouattara à Gagnoa : Allou Eugène, Alcide Djédjé et Désiré Dallo aux côtés du Rhdp:... http://t.co/7KK7WHqRVO
Jeudi 30 Juillet - 08:42
ladepechedabidjan : Côte d’Ivoire / Ecole obligatoire: 2 à 6 mois de prison et une amende de 50 000 à 500 000 FCFA pour les parents... http://t.co/umXNnkwbl1
Jeudi 30 Juillet - 08:42

Facebook

Partager ce site